Chemin endommagé pendant les inondations: recours contre l'armée

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — «On n’est pas des pleurnichards. C’est bien fatigant pour une petite affaire. C’est une question de principe. Si je brise quelque chose chez vous, je vais vous payer. Si vous me devez quelque chose, vous me payez.»