Le Chaulk Determination a repris la mer, verndredi, cette fois tiré par un autre remorqueur.

Chaulk Determination: ce n'est qu'un au revoir

Il est parti, le Chaulk Determination. Après des mois de stagnation, des semaines de nettoyage, des heures d'inspection chapeautée par Transport Canada, le remorqueur a pris la direction des Méchins, vendredi vers 15h, où il sera découpé en morceaux et revendu au poids pour la valeur de son métal.
Tiré par un remorqueur de plus petite taille mais aux puissants moteurs, l'odyssée du Chaulk Determination vers le chantier maritime Verreault Navigation durera environ trois jours. Une fois tailladée en pièces, ce qu'il reste de cette coquille vide reviendra au port de Trois-Rivières pour être vendu au plus offrant, possiblement sur le marché étranger.
Rappelons qu'en décembre 2014, le remorqueur, propriété du Groupe CAI, avait coulé à quai au port de Trois-Rivières, obligeant la Garde côtière canadienne à décaisser 3,7 millions $ pour nettoyer les hydrocarbures qui s'étaient échappés dans les eaux du fleuve Saint-Laurent.