Près de 250 jeunes ont participé au Challenge du guerrier au profit de Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec, samedi.

Challenge du guerrier: 5700 $ pour Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec

Trois-Rivières — Près de 250 jeunes ont pris part au Challenge du guerrier, un tournoi de deck-hockey organisé au profit de Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec, samedi, au Complexe sportif Alphonse-Desjardins (CSAD). L’événement a été mis en place par la famille de Mathieu Basche, 15 ans, pour redonner à Leucan après avoir bénéficié du soutien de l’organisme lorsque l’adolescent a été aux prises avec un cancer, il y a quelques années.

Le tournoi organisé par Pascale Chamberland, la mère de Mathieu, a permis cette année de récolter 5700 $. Même si ce montant est moins important que celui amassé lors des deux précédentes éditions du Challenge - plus de 10 000 $ en 2018 - Mme Chamberland est tout de même contente d’avoir, cette année encore, redonné à Leucan.

«On a un peu moins de monde, 21 équipes cette année comparativement à 28 l’an dernier et 24 la première année, reconnaît-elle. Ça fluctue, mais je suis contente d’être capable de rouler avec mes quatre catégories. Je n’étais pas sûre pour la catégorie bantam, mais finalement, des inscriptions sont rentrées à la dernière minute, alors on a pu la faire.»

Son fils Mathieu participait, cette année encore, au tournoi, une activité qu’il ne manquerait pour rien au monde. «Je trouve ça vraiment le fun, il y a vraiment beaucoup d’ambiance dans ce tournoi-là, souligne-t-il. C’est un bon tournoi amical. Tout le monde sait que c’est pour ramasser de l’argent, pas pour gagner à tout prix. La plupart des gens sont dans cet esprit-là.»

L’adolescent est en rémission de son cancer depuis trois ans. Il doit être suivi pendant encore deux ans avant de pouvoir être vraiment considéré comme guéri.

Pascale Chamberland, organisatrice du Challenge du guerrier, et son fils Mathieu Basche.

«Ça va bien, les suivis se font de manière plus espacée, se réjouit Mme Chamberland. Avant, c’est quatre fois par année qu’il fallait monter à Québec et là, on y va deux fois par année. On y va justement au début du mois de mai pour un suivi sur deux jours.»

Le principal intéressé assure également qu’il se sent beaucoup mieux. «Ça fait du bien d’être sorti de là, confie Mathieu. Ça va vraiment de mieux en mieux.»

Un tournoi pour adultes?

L’organisatrice du Challenge du guerrier est également heureuse de voir que son idée a fait des petits, ailleurs au Québec, notamment à Saguenay, où un tournoi est organisé depuis deux ans. Celui-ci est organisé directement par la section locale de Leucan. Des pourparlers ont également été faits pour l’organisation d’un Challenge dans le secteur de Victoriaville et Drummondville, au Centre-du-Québec, mais l’idée a finalement été abandonnée, indique Mme Chamberland.

Elle a également été approchée pour organiser un Challenge du guerrier pour les joueurs adultes de deck-hockey, un projet qu’elle étudie avant de confirmer si elle souhaite ou non s’embarquer dans cette aventure.

«C’est quand même de l’ouvrage à gérer, même si c’est plutôt clé en main, ici (au CSAD), explique-t-elle. J’ai beaucoup de courriels à gérer, c’est surtout ça qui est exigeant.»

Malgré ce poids, Mme Chamberland promet que le Challenge sera de retour l’an prochain, pour une quatrième édition.