Carole Baribeau est l'une des premières à avoir dévalé les pentes de la station Vallée du parc. Elle a d'ailleurs qualifié les conditions d'excellentes.

C'est parti pour le ski!

Après avoir mangé leur pain noir l'an dernier, les skieurs et les amateurs d'autres activités hivernales jubilent cette année alors qu'ils peuvent déjà profiter des joies de l'hiver ou le pourront au cours des prochains jours.
Les adeptes de sports de glisse sont notamment choyés alors que la station Vallée du parc est officiellement en opération depuis jeudi matin. Sept pistes sont présentement à leur disposition et la direction de la station shawiniganaise espère faire passer ce nombre à huit ou neuf ce week-end. Ce début de saison précoce enchante au plus haut point le directeur général de l'endroit, Alain Beauparlant.
«C'est un début de saison que j'aime beaucoup. Pour un premier matin, j'ai fait le saut aujourd'hui (jeudi). C'est beaucoup mieux que l'année passée. Avec le froid, ça nous permet également de faire de la neige artificielle. En moyenne, nous avons deux pieds de neige. [...] C'est la première année depuis 2008 que l'on ouvre autant de pistes à cette date-ci. D'ici le jour de l'An, la glissade sur tube, les pistes de luge et 100 % du domaine skiable seront ouverts c'est certain», indique-t-il.
L'arrivée hâtive de l'hiver a eu également un impact sur les ventes d'abonnements de saison. Un peu échaudés par les saisons précédentes, plusieurs clients réguliers avaient hésité à se procurer leur forfait 2016-2017 lors de la prévente cet automne. Selon M. Beauparlant, ils sont cependant plusieurs à l'avoir fait au cours des derniers jours.
«Il y en a qui me demandent si je peux leur faire le même prix que celui que je leur aurais fait cet automne lors des couleurs. Je leur réponds à la blague qu'ils ont joué une partie de poker et qu'ils ont perdu! C'est un peu un ''running gag'' présentement. Mais les gens prennent ça avec un grain de sel», raconte-t-il.
Comme elle dépend exclusivement de la neige naturelle, la station de glisse Val-Mauricie à Shawinigan n'est pas encore ouverte. Selon la directrice générale du parc de l'île Melville - qui chapeaute également la station de glisse -, Marie-Louise Tardif, ça prendra deux autres bonnes bordées comme celle du début de la semaine pour lancer les activités. Néanmoins, elle reconnaît que la situation est beaucoup plus encourageante que l'an dernier.
«Nous avions dû louer des canons à neige à la mi-janvier car nous avions des activités scolaires qui s'en venaient et nous n'avions pas assez de neige», raconte Mme Tardif.
Les fondeurs également aux anges
Les skieurs de fond sont également bien servis. Les sentiers du parc national de la Mauricie sont notamment déjà ouverts depuis quelques jours. En date de jeudi, 52 des 80 kilomètres, ce qui représente 65 % des pistes, étaient accessibles. Du côté du centre Énergie CMB situé dans le secteur Pointe-du-Lac à Trois-Rivières, les activités de raquette, de ski de fond et de fatbike débuteront samedi. La saison est également lancée au club de ski de fond et de raquette Le Rocher de Grand-Mère où tous les sentiers de raquette et l'une des deux pistes de ski de fond sont présentement praticables.