Marc-Antoine Maier-Martel est l'un des 2 500 joueurs qui participeront aux activités du Festival international de pétanque de Trois-Rivières. Âgé de 18 ans, il pratique la pétanque depuis l'âge de quatre ans.

C'est parti pour le Festival international de la pétanque

Les amateurs des boules de métal sont conviés jusqu'à dimanche prochain au parc des Ormeaux pour participer au Festival international de pétanque de Trois-Rivières. Le festival, qui en est à sa quatrième édition, attend plus de 2 500 joueurs.
La première fin de semaine d'activités enregistrait déjà un record de participation. Selon Paul Blanchette, membre du comité organisateur, plus de 200 joueurs ont envahi les 50 allées de pétanque du parc des Ormeaux samedi dernier. L'intérêt ne dérougit donc pas pour ce sport considéré comme intergénérationnel. «Ce festival répond réellement et de façon authentique à un besoin des gens de 50 ans et plus au Québec qui ont le goût de se retrouver, d'être actif ensemble, de bien vieillir, de s'amuser», énumère Maurice Dupont, président du Réseau FADOQ. Originaire de la région et ayant occupé les fonctions de président de la FADOQ pour la région de la Mauricie pendant quatre ans avant d'accéder au poste de président provincial, c'est donc un réel plaisir pour M. Dupont d'organiser des événements à Trois-Rivières. Il assure que le choix de la ville pour ce festival n'est pas dû au hasard. «Ils ont choisi Trois-Rivières parce que c'est une ville centrale au Québec», croit M. Dupont. «Mais je dois quand même garder une neutralité par rapport aux autres régions du Québec que je représente», ajoute-t-il.
Le festival peut maintenant se qualifier d'international puisque des gens de l'Europe et des États-Unis participent aux compétitions. Ce week-end, le Championnat canadien de tir a attiré une foule de spectateurs qui sont venus s'inspirer de ces champions internationaux. «Ce sont de très gros joueurs de pétanque. Ce sont les meilleurs!», assure Paul Blanchette. «Il y en a qui viennent ici à tous les étés. Ils aiment le Québec.» En tout, plus de 20 joueurs représentaient l'extérieur du Canada.
Tous les détails dans Le Nouvelliste de mardi