Nancy Déziel, présidente de la Commission sur les communications et les relations avec les citoyens, en compagnie du maire de Shawinigan, Michel Angers.

C’est l’an 2 du budget participatif à Shawinigan

SHAWINIGAN — Malgré les défis financiers auxquels il doit faire face, le conseil municipal de Shawinigan s’est fait un devoir de prévoir un montant de 250 000 $ en 2020, 2021 et 2022 pour l’organisation de son budget participatif dans son programme triennal d’immobilisation. La deuxième édition de cette initiative a été officiellement lancée mercredi matin, à l’hôtel de ville.

«Les gens ont vraiment apprécié de pouvoir s’impliquer dans leur municipalité», observe Nancy Déziel, présidente de la Commission sur les communications et les relations avec les citoyens.

«Nous sommes souvent approchés avec des idées. Les gens ont beaucoup de propositions, ils veulent s’impliquer. On souhaite appuyer cet engagement.»

«C’était naturel de revenir après ce que nous avons vécu l’an dernier», fait remarquer le maire, Michel Angers. «En octobre et en novembre, quand on prépare notre budget, sous aucune considération on n’aurait laissé tomber un aussi beau projet.»

La somme allouée demeure raisonnable sur un budget de 98 millions $, fait remarque le maire.

«Un quart de million $, c’est quand même passablement d’argent pour les projets qu’on veut voir émerger», commente-t-il. «Ça permet aux citoyens de nous présenter des projets d’envergure.»

Encore cette année, une enveloppe de 200 000 $ est réservée pour le volet grand public et 50 000 $ pour un volet vert.

En 2019, 17 projets avaient été soumis pour analyse. Sept d’entre eux avaient été retenus pour le vote. M. Angers s’attend d’ailleurs à voir rebondir certaines initiatives proposées l’an dernier, avec sans doute une valeur ajoutée.

«C’est un peu comme une campagne électorale», image le maire. «Il s’agit de mobiliser les gens le plus possible sur la qualité du produit. Certains ont compris comment ça fonctionne et d’autres le savent maintenant! C’est une saine compétition et une belle source de fierté.»

Tous les citoyens de Shawinigan âgés de 18 ans et plus peuvent présenter un projet, à l’exception évidemment des employés municipaux, des élus et des membres du comité de pilotage, qui reçoit les idées des citoyens.

Les projets soumis doivent bénéficier au plus grand nombre de personnes possible, ils doivent être accessibles à faible coût, être réalisés sur une propriété municipale, sans coûts d’entretien importants.

Les critères d’admissibilité peuvent être consultés sur le site web de la Ville de Shawinigan.

Plus de temps

Pour cette deuxième édition, la Ville de Shawinigan a réajusté son calendrier. L’an dernier, l’appel à la participation au budget participatif avait été lancé au début avril.

«On se donne plus de temps pour ne pas avoir à bousculer les gens et ne pas avoir à surcharger l’équipe municipale qui s’implique», explique Mme Déziel. «C’est vraiment beaucoup de travail.»

Rappelons que le premier budget participatif de Shawinigan avait couronné la revitalisation de la 105e Avenue dans le volet grand public et l’arboretum du parc de la Rivière-Grand-Mère. Des rencontres se poursuivent pour les dernières mises au point de ces projets, qui seront réalisés cet été.

«C’est vraiment une idée géniale», s’emballe Antoine Champoux, promoteur du projet de la revitalisation de la 105e Avenue. «On dit souvent que les citoyens peuvent décider une fois par quatre ans et qu’entre-temps, ils n’ont pas un mot à dire. Le budget participatif nous donne une occasion de nous impliquer. Ça nous donne une voix supplémentaire et ça donne aussi une couleur à la ville.»

Une rencontre d’information sur le budget participatif est prévue le 13 février, à l’hôtel de ville. La période de soumission des projets se déroulera du 17 février au 9 avril. Le déterminant vote du public est prévu du 7 au 25 septembre et l’annonce des gagnants s’effectuera lors de la séance publique régulière du 13 octobre.