Une cérémonie du jour du Souvenir en toute sobriété a été célébrée mercredi, à Shawinigan.
Une cérémonie du jour du Souvenir en toute sobriété a été célébrée mercredi, à Shawinigan.

Cérémonie du jour du Souvenir: Shawinigan se souvient... en toute sobriété

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Shawinigan — Malgré les quelques vétérans, dignitaires et membres du public réunis pour l’occasion, la cérémonie du jour du Souvenir qui a eu lieu à Shawinigan mercredi ne ressemblait en rien à celles des dernières années. Qu’à cela ne tienne, malgré les circonstances, la volonté de ne pas oublier le dévouement des soldats morts au combat était tout aussi présente en cette année pandémique.

En effet, tout comme l’ont fait les légions royales 35 et 44 au cours des derniers jours, la commémoration tenue à Shawinigan s’est faite sous le signe de la sobriété, pour respecter les consignes sanitaires.

Malgré la présence de quelques vétérans et dignitaires qui étaient invités à participer à la cérémonie et quelques curieux qui s’étaient déplacés, en respectant bien évidemment les règles sanitaires en vigueur, cette cérémonie symbolique était réduite à sa plus simple expression.

Quelques vétérans, dignitaires et membres du public étaient présents lors de la cérémonie du jour du Souvenir.

Ainsi, en plus des deux minutes de silence tenues en début de cérémonie, tour à tour les noms des soldats de la légion royale 44 morts au combat lors des différentes guerres ont été nommés afin que jamais leurs sacrifices ne soient oubliés.

«Soixante-quatre personnes sont nommées sur ce cénotaphe situé à Shawinigan, donc ce sont 64 familles qui ont perdu un être cher pendant les nombreuses guerres. C’est pourquoi malgré les circonstances, il était important de souligner le jour du Souvenir aujourd’hui, car alors qu’on est pratiquement en isolement à cause de la COVID, on a besoin de se retrouver, de se dire qu’on se souvient et de se réconforter l’un l’autre. Je pense d’ailleurs qu’aujourd’hui a été un moment de réconfort mutuel pour tous», a souligné le ministre des Affaires étrangères et député de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, présent pour l’occasion.


« Il était important de souligner le jour du Souvenir aujourd’hui, car alors qu’on est pratiquement en isolement à cause de la COVID, on a besoin de se retrouver, de se dire qu’on se souvient et de se réconforter l’un l’autre. »
François-Philippe Champagne
L’ancien caporal-chef des forces spéciales, Philippe St-Laurent, s’est vu remettre la médaille du Sacrifice pour son service militaire lors de son déploiement en Afghanistan en 2004.

Des vétérans récompensés

En plus de la cérémonie du jour du Souvenir, mercredi, une distinction honorifique attendait également un vétéran de la légion royale 44. Philippe St-Laurent, ancien caporal-chef des forces spéciales, s’est ainsi vu remettre la médaille du Sacrifice pour son service militaire lors de son déploiement en Afghanistan en 2004.

«Cette médaille ferme bien la boucle à ma première carrière», s’est contenté de dire Philippe St-Laurent, visiblement fier de cette distinction.

À la demande de ce dernier, c’est le ministre des Affaires étrangères et député de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, qui lui a remis la médaille.

Tour à tour, les noms des soldats de la légion royale 44 morts au combat lors des différentes guerres ont été nommés afin que jamais leurs sacrifices ne soient oubliés.

«C’est la première fois que je donnais une médaille du Sacrifice, mais la donner à Philippe St-Laurent, ça prend tout son sens, car je l’ai connu dans un moment spécial et on s’est lié d’amitié depuis. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’avais la voix remplie d’émotion, car Philippe, je le connais, je connais son histoire et son combat qui n’est pas encore terminé. J’ai une admiration profonde pour ce qu’il a fait», a soutenu François-Philippe Champagne.

Rappelons que cette médaille qui fait partie des Distinctions honorifiques et de reconnaissance du gouvernement du Canada a pour but de reconnaître de façon concrète et durable les sacrifices consentis par les militaires des Forces armées canadiennes qui ont été blessés ou tués dans des circonstances honorables et dont les blessures ou le décès découlent directement d’un acte hostile.

Par ailleurs, afin de reconnaître la contribution du vétéran Guy Arcand qui a cumulé plus de 30 années à titre de membre actif de la légion royale canadienne, filiale 44, ce dernier a également reçu la récompense de Membre à vie de la légion royale canadienne, mercredi.