Une création artistique a été dévoilée dans le parc Victoria afin de souligner les 30 ans du centre Le Havre. Sur la photo: David Goulet, formateur en soudage à l’Atelier Action Jeunesse, Dany Lacroix, directeur général du Centre Le Havre, Dany Carpentier, conseiller municipal du district de la Vérendrye, Sean Lightner-Bruneau, participant de l’Atelier Action Jeunesse et Cédric Laforest, artiste créateur de l’œuvre. Absente sur la photo: Danaé Juneau artiste créatrice de l’œuvre.

Centre Le Havre: une création artistique pour souligner le 30e anniversaire

TROIS-RIVIÈRES — Afin de souligner ses 30 ans d’existence, le centre Le Havre a inauguré, mardi, une création artistique grandement inspirée de sa mission.

S’ajoutant à l’offre artistique du parc Victoria, l’oeuvre intitulée Être quelqu’un quelque part constitue le résultat d’un travail amorcé il y a environ trois ans par l’organisme qui vient en aide aux personnes en situation d’itinérance. Créée par les artistes Danaé Juneau et Cédric Laforest en collaboration avec l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) dans le cadre d’un Projet d’Intégration dans la Communauté (PICOM), elle se veut en quelque sorte un encouragement autant pour les usagers du centre Le Havre que pour les autres personnes ayant besoin d’aide. Le concept a été déterminé à la suite de conversations avec des usagers des ressources offertes par l’organisme. Elle représente la «narration d’une vie de misère, qui nous donne l’impression d’être assis au sol, d’avoir touché le fond». L’Atelier Action Jeunesse a également été impliqué dans la création de la sculpture qui s’inspire d’un banc de parc.

«Nous voulions laisser notre marque dans la communauté dans le cadre de notre 30e. L’idée d’un banc de parc allait de soi, en raison de notre mission reliée à l’itinérance», explique Jacynthe Laing, responsable des activités philanthropiques et des communications pour la Fondation du centre Le Havre.

Les responsables du centre ont profité du dévoilement de l’oeuvre, auquel ont notamment assisté le député de Trois-Rivières et candidat néo-démocrate Robert Aubin et la conseillère municipale et candidate libérale Valérie Renaud-Martin, pour présenter les diverses activités qui ponctueront la 30e année d’existence de l’organisme.

Ils ont notamment annoncé que des peintres sont présentement en train de rafraîchir les murs de l’hébergement de stabilisation Le Chez Soi. Ils ont également rappelé que, le 5 octobre prochain, des représentants de l’organisme recueilleront des dons dans les rues de Trois-Rivières dans le cadre de la traditionnelle guignolée. Un spectacle musical ainsi qu’une soirée d’humour auront aussi lieu au bar La P’tite Grenouille le 24 octobre et le 20 février. Le coût d’un billet pour ces activités est de 5 $, incluant une consommation, et l’argent recueilli servira évidemment à financer les activités du centre d’hébergement.

L’activité phare de la campagne de financement sera encore une fois le souper-bénéfice, qui aura lieu le 14 novembre à l’Hôtel Gouverneur Trois-Rivières. Il sera notamment possible d’y entendre Jean-Marie Lapointe, qui entretiendra les convives sur le thème de l’itinérance. Les billets sont d’ailleurs déjà en vente. D’ici au 30 septembre, ils sont vendus au coût de 130 $ chacun. Leur prix augmentera à 150 $ par la suite. À l’achat de sept billets, un huitième est remis gratuitement.