Voilà à quoi pourrait ressembler le site du Grand Séminaire de Nicolet une fois le dézonage complété.

Séminaire de Nicolet: les opposants réclament un arborétum

S'opposant au changement de zonage envisagé par le Grand Séminaire de Nicolet et à sa vente qui entraînerait la disparition d'arbres de la pinède, des citoyens de la rue de Monseigneur-Panet lancent un appel urgent aux promoteurs potentiels afin de pouvoir leur présenter un projet d'arborétum.
Le porte-parole du regroupement des citoyens de la sauvegarde du parc du Grand Séminaire, Jacques Morand, veut entrer rapidement en contact avec les futurs acheteurs, qu'il ne connaît toujours pas, afin de leur soumettre un projet de conservation de la pinède et d'aménagement à saveur religieuse et «ainsi éviter la confrontation en refusant le changement de zonage».
«Le temps se fait court car une rencontre est prévue entre le regroupement et la corporation du Grand Séminaire le 3 mars prochain», a confié celui qui veut rencontrer «de bonne foi» ces promoteurs et «travailler avec eux au développement de la ville».
Le Grand Séminaire de Nicolet veut se débarrasser de son zonage institutionnel pour permettre une vente éventuelle de ses actifs à des fins de développement résidentiel et commercial. Mais lors de la soirée de consultation sur le sujet, les citoyens en question ont exprimé leur désaccord.
Si la modification vise à autoriser l'arrivée de commerces de services sur le boulevard Louis-Fréchette, elle ouvre la porte à la construction d'habitations unifamiliales et multifamiliales. Des investissements potentiels de dix millions de dollars se dessinent à l'horizon si la demande pour changer le zonage n'est pas rejetée.
Normalement, le règlement modifiant le zonage institutionnel devrait être adopté à la séance publique du 10 mars prochain. Il s'en suivra un échéancier permettant la tenue d'un registre.