L’inauguration du nouveau bureau municipal et de la bibliothèque rajeunie est prévue au printemps 2021. Sur la photo: Simon Brunelle, maire de la Sainte-Cécile-de-Lévrard, Yvan Béliveau, directeur général de la Caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne, ainsi que Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour.
L’inauguration du nouveau bureau municipal et de la bibliothèque rajeunie est prévue au printemps 2021. Sur la photo: Simon Brunelle, maire de la Sainte-Cécile-de-Lévrard, Yvan Béliveau, directeur général de la Caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne, ainsi que Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour.

Sainte-Cécile-de-Lévrard s’offre une mairie et une bibliothèque

Pierrick Pichette
Le Nouvelliste
SAINTE-CÉCILE-DE-LÉVRARD — Sainte-Cécile-de-Lévrard s’est offert un cadeau de taille en ce début de saison estivale. Après avoir récemment fait l’acquisition de l’ancienne caisse Desjardins de l’endroit, la municipalité y aménagera, dès le printemps 2021, une toute nouvelle mairie ainsi qu’une bibliothèque modernisée.

C’est grâce à des subventions totalisant 221 500 $ que ce projet a été rendu possible. Parmi celles-ci, on retrouve notamment une aide financière à hauteur de 150 000 $ provenant du ministère de la Culture et des Communications en collaboration avec le Fonds de développement des territoires administrés par la MRC de Bécancour. La caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne a également contribué au projet grâce à un don de 50 000 $.

L’achat de livres et l’organisation d’activités animées seront assurés grâce à une subvention de 20 000 $ de la Fondation Alcoa. Finalement, Promutuel Assurance, Buropro citation et Renaud-Bray ont respectivement offert des montants de 1000 $ et de 500 $ pour les deux derniers.

«C’est un projet innovant, inspirant et rassembleur pour notre communauté. Le manque d’espace était devenu flagrant et le nombre d’activités culturelles et littéraires grandissant, ce nouvel aménagement répondra aux besoins de nos citoyens et je suis assuré qu’il en fera la fierté de tous», a indiqué le maire de l’endroit, Simon Brunelle.

Une bibliothèque pour tous les goûts

Parmi les nouveautés incluses à l’intérieur de la bibliothèque, on retrouve un plus grand espace de rayonnage, une zone de mise en valeur des collections et une panoplie d’autres services que peut offrir un établissement plus moderne. De plus, tous les groupes d’âge devraient y trouver leur compte grâce à des installations pensées pour les enfants, les adolescents et les adultes. Enfin, l’endroit triplera presque de superficie, passant de 57 à 125 mètres carrés.

Quant au réaménagement du bureau municipal, l’administration de Sainte-Cécile-de-Lévrard souligne qu’il permettra «d’avoir accès à une salle de réunion ainsi qu’un bureau partagé pour le maire, l’inspecteur en bâtiment et l’inspecteur municipal, ce qui n’est pas possible actuellement», peut-on lire dans le communiqué.

«Les bibliothèques publiques sont au coeur des communautés qu’elles desservent. Je pense que cet investissement contribuera grandement à la vitalité de notre territoire, de même qu’il assurera la pérennité des services municipaux qui sont importants aux yeux des citoyens. Je ne peux que me réjouir de l’impact que cela aura sur la qualité de vie des gens de Sainte-Cécile-de-Lévrard», a fait savoir le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel.

Par ailleurs, cette annonce est le résultat de deux années d’efforts déployés par les autorités municipales. Durant cette période, les quelques instigateurs du projet ont tout mis en place de façon à ce que les dirigeants de Sainte-Cécile-de-Lévrard ne puissent pas refuser d’aller de l’avant.

«Tous ceux qui étaient impliqués dans le processus ont fourni un grand effort. Les personnes qui se sont affairées à monter le dossier ont fait un travail colossal. Le tout était très bien confectionné, nous permettant de partir à l’instant en appel d’offres auprès des contracteurs», a expliqué le maire.

Les entrepreneurs souhaitant soumettre une offre à la municipalité afin de réaliser les travaux peuvent le faire jusqu’au 17 août prochain. C’est à ce moment que les autorités municipales ouvriront les enveloppes des soumissionnaires et qu’il sera possible de connaître le coût réel de ces aménagements.