Le coordonnateur du CLD de la MRC de Nicolet-Yamaska, Christian Hart, et son président Alain Drouin.

Nicolet-Yamaska trouve ses pôles

En 2014, la MRC de Nicolet-Yamaska va se développer sous deux pôles: hôtelier et agroalimentaire.
Dans le premier cas, la Ville de Nicolet a reçu en début d'année une nouvelle «inespérée», soit l'ajout d'un centre de congrès de 800 places à l'hôtel Montfort. Créé il y a moins de deux ans, cet établissement fait déjà la fierté d'une communauté «qui s'est impliquée dans la démarche», a-t-on souligné.
Et son modèle de développement durable est la voie privilégiée par les responsables du CLD. Après l'identification d'un besoin en hébergement, une coopérative fut formée. «Ça prenait un hôtel de destination quatre étoiles et il fallait trouver des capitaux privés et locaux», explique le coordonnateur du Centre local de développement, Christian Hart, qui souligne le recours à des produits régionaux et à de l'achat local, sans compter l'existence d'un jardin communautaire et d'une Fondation.
Pendant ce temps, du côté de Saint-Léonard-d'Aston, il se prépare une vitrine agroalimentaire dans les environs du Madrid 2.0.
À travers ces pôles en émergence, l'économie sociale reste une priorité pour le président du CLD, Alain Drouin, qui parle d'un modèle économique à revoir depuis la crise de 2008-2009.
Entre autres, il veut organiser une démarche concertée pour le logement abordable tant dans le domaine privé que collectif du territoire de Nicolet-Yamaska.
Finalement, le duo Drouin-Hart est fort enthousiaste par rapport au projet de la carotte joyeuse qui consiste en la mise en place d'un plateau de travail pour jeunes sans emploi, dans le domaine de la transformation agroalimentaire, notamment des surplus hors normes des producteurs.
Suscitant l'adhésion spontanée de près d'une vingtaine de partenaires, le projet se tiendra au Citan et verra ultimement son apogée en la création d'une coop de travailleurs qui transformeront les produits du territoire en mets préparés pour les familles à faible revenu, mais seront aussi disponibles à l'achat pour tous les citoyens.