Les bureaux de Tourisme Bécancour.

L'heure des compressions à l'Office de tourisme de Bécancour

Deux ans après avoir été créé dans la controverse, l'Office de tourisme de Bécancour vit maintenant à l'heure des compressions. Avec un recul budgétaire de 42 000 dollars, le conseiller à la destination, Clément Prince, voit son poste être aboli pour le 24 avril prochain. Il ne restera plus que Fabiola Aubry, à la direction générale, et Mélanie Bibeau, comme agente de marketing.
L'automne dernier, Brigitte Bastien et Philippe Gingras avaient quitté respectivement la présidence et vice-présidence de l'organisme. Après avoir grandement contribué à sa création, le duo avait décidé de se consacrer au développement de leurs entreprises respectives. Des démissions justifiées par un contexte économique difficile, mais aussi un vent de rationalisation qui soufflait sur la MRC en pleine période d'austérité gouvernementale.
Depuis ce temps, c'est la directrice du Service à la communauté de la Ville, Émilie Hogue, qui assume la présidence sur une base intérimaire, soit jusqu'à l'assemblée générale annuelle prévue le16 avril prochain.
Celle-ci dit néanmoins apprécier l'effort additionnel déployé par la MRC de Bécancour qui a ajouté une somme de 70 000 dollars, provenant du Pacte rural, aux 107 000 dollars découlant déjà de la quote-part. Et en y ajoutant la contribution des entreprises membres, le budget atteint 244 000 $ en 2015 contre 286 000 $ l'an dernier.