Dans l'ordre habituel, on retrouve Mathieu Faucher, agent de communication et de participation citoyenne du Forum jeunesse Centre-du-Québec, Olivier Lambert, conseiller municipal responsable du dossier, Roxanne Derepentigny-Hould, Coralie Potvin, Sarah-Maude Girard, Jeanne Brochu et Coralie Cloutier, membres de la commission jeunesse (Gabrielle Duguay étant absente sur la photo), ainsi que le maire de Nicolet, Alain Drouin.

Commission jeunesse pour les 12-17 ans à Nicolet

La Ville de Nicolet vient d'annoncer la création d'une commission jeunesse 12-17 ans. Cette instance a pour but de permettre aux jeunes de faire connaître au conseil municipal leur point de vue sur les activités de la Ville.
Six jeunes filles de l'école secondaire Jean-Nicolet et du Collège Notre-Dame-de-l'Assomption ont ainsi décidé de s'impliquer activement dans leur municipalité.
«C'est un moyen extraordinaire que la Ville met en place pour être directement à l'écoute des jeunes. Ces adolescentes sont fières d'appartenir à la communauté nicolétaine et souhaitent s'impliquer, échanger sur les réalités qui les préoccupent. Leur participation sera importante puisqu'elles nous donneront leur vision de la ville dans laquelle elles veulent vivre», a commenté le conseiller municipal responsable du dossier, Olivier Lambert.
La première rencontre s'est tenue en février dernier à l'hôtel de ville en présence du maire Alain Drouin et de l'agent de communication et de participation citoyenne du Forum jeunesse Centre-du-Québec, Mathieu Faucher. Le calendrier prévoit des rencontres mensuelles, la prochaine étant prévue le 10 mars prochain. Le mandat des membres de la commission jeunesse de Nicolet est de deux ans.
Le conseiller Lambert n'a pas manqué de souligner qu'il souhaite que des garçons se manifestent et viennent grossir le nombre de membres à dix participants. «Avec la création de la commission jeunesse, la Ville de Nicolet met l'humain au centre de ses préoccupations et démontre son intérêt à être encore plus à l'écoute des jeunes Nicolétains et Nicolétaines afin de créer un sentiment d'appartenance encore plus fort dans la communauté.»