Le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais
Le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais

Budget de 3,4 M$ en 2020 à la MRC de Bécancour

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Bécancour — Le conseil des maires de la MRC de Bécancour a adopté mercredi un budget de fonctionnement qui dépasse 3,4 millions de dollars. La faible hausse des prévisions budgétaires 2020 s’explique par une augmentation des dépenses à un niveau près de l’inflation. Les élus parlent d’un budget équilibré tout en assurant la continuité du développement du territoire.

«Chaque année, la période budgétaire représente un défi. Nous souhaitons poursuivre dans le développement de notre territoire tout en tenant compte de la réalité de chacune de nos municipalités», a fait savoir le préfet Mario Lyonnais.

Or, cette année, un montant de 100 000 dollars a été retranché de la contribution municipale qui devait être attribuée aux activités de développement de la MRC de Bécancour. «Devant un tel contexte, nous avons donc pris l’orientation d’inclure les projets de développement dans l’enveloppe du Fonds de développement des territoires (FDT). De cette façon, nous confirmons notre volonté de travailler ensemble pour concrétiser des projets qui permettront à notre région de rester innovante», précise le maire de Sainte-Françoise.

Le budget 2020 présente différentes mesures afin de poursuivre la réalisation des mandats de la MRC de Bécancour tels que l’aménagement du territoire, l’urbanisme, la gestion des cours d’eau, la prévention de la forêt, l’inspection régionale, les services techniques, les lots intramunicipaux, le schéma de couverture de risques en sécurité incendie et sauvetage hors route, l’incendie, le FDT, le développement économique régional ainsi que le développement culturel.

Encadrer et soutenir les municipalités dans l’application des règlements, accompagner les maires dans le processus de prise de décision touchant l’aménagement du territoire, soutenir le développement économique, maintenir et développer le réseau de fibre optique ainsi que maintenir les services en culture, en communication et en sécurité incendie figurent au nombre des priorités budgétaires retenues.

Par ailleurs, une part de 2 % est consacrée à l’entretien régulier du réseau de villes et villages branchés qui a été implanté en 2006. Et tant le programme de rénovation que les lots intramunicipaux s’autofinancent.

D’autre part, le gouvernement du Québec et les municipalités ont conclu le Partenariat 2020-2024: Pour des municipalités et des régions encore plus fortes. En 2020, les membres du conseil des maires auront à se doter d’une vision commune pour générer de nouvelles initiatives afin de développer stratégiquement la région et, ainsi, mieux s’adapter à l’évolution des enjeux socioéconomiques et aux réalités contemporaines.

Finalement, le budget du Service de sécurité incendie régional de la MRC de Bécancour représente un montant de 956 090 dollars. Ce dernier est présenté à part du budget général, étant donné qu’il ne dessert que les municipalités suivantes: Deschaillons-sur-Saint-Laurent, Fortierville, Lemieux, Manseau, Parisville, Sainte-Cécile-de-Lévrard, Sainte-Françoise, Sainte-Marie-de-Blandford, Sainte-Sophie-de-Lévrard, Saint-Pierre-les-Becquets et Saint-Sylvère.