La mairesse de Nicolet Geneviève Dubois

Budget de 14,1 millions $ à Nicolet

NICOLET — Pour son deuxième budget, la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, a présenté des prévisions de dépenses de 14,1 millions de dollars pour 2018 tout en annonçant une hausse moyenne de 0,62 % du compte de taxes pour les citoyens.

«Le défi est relevé, nous avons un budget qui est un bon équilibre entre rigueur et développement de nouveaux projets. Nicolet poursuit sa gestion responsable des deniers publics», a-t-elle fait savoir, lundi. Celle-ci était visiblement satisfaite de l’exercice alors que le conseil municipal avait à l’esprit de limiter l’augmentation à moins d’un pour cent.

C’est l’ancienne communauté de Nicolet qui absorbera davantage le coup avec une augmentation de 0,77 % tandis que les contribuables des anciens secteurs de Saint-Jean-Baptiste et Nicolet-Sud subiront des hausses respectives de 0,67 % et 0,40 %. 

Concrètement, pour une maison d’une valeur moyenne de 147 107 $ à Nicolet, cela représente une hausse de 16,18 $, tandis que le bond est de 18,21 $ du côté de Saint-Jean-Baptiste, pour une résidence de 202 356 $, en moyenne. À Nicolet-Sud, le propriétaire d’une maison de 190 365 $, toujours en moyenne, paiera 9,52 $ de plus.

À ces montants s’ajoute la nouvelle taxe pour le projet-pilote du contrôle biologique des insectes piqueurs, soit 35 dollars par unité de logement. Pour les six logements et plus, cette charge est plutôt de 30 dollars alors qu’elle se situe à 150 dollars par commerce et 300 dollars par industrie.

D’ailleurs, c’est ce qui explique, en partie, des revenus à la hausse de 608 090 $ pour l’an prochain, pour atteindre 13 742 532 $. Les tenants en lieu de taxes sont aussi en augmentation dans les réseaux de la santé et de l’éducation tandis que l’agrandissement de l’École nationale de police du Québec a été porté au rôle d’évaluation.

Si c’est le statu quo au niveau de la taxe foncière générale de base, à 0,880 $ du 100 dollars d’évaluation, on note une hausse de 0,005 $ de la taxe foncière pour la dette générale. Dettes de secteurs à la baisse pour Saint-Jean-Baptiste et Nicolet et hausse de 0,007 $ de la taxe foncière hygiène du milieu: voilà d’autres faits saillants relatifs à la taxation.

Au niveau des charges, l’administration Dubois revient avec son budget citoyen, qui passe de 130 000 $ à 140 000 $. Harmonisation salariale en sécurité incendie (30 909 $), projet pilote du contrôle des insectes piqueurs (218 816 $), nouvelle enveloppe en saines habitudes de vie (23 917 $) et programme rénovation Québec (45 000 $): voilà d’autres exemples de dépenses. À cela s’ajoutent plusieurs nouveautés au niveau des Services à la communauté, dont une programmation de semaine de relâche.

En ce qui concerne le programme triennal d’immobilisations, il frôlera les 12,3 millions $. Cela comprend, entre autres, 7,1 millions $ en emprunts, 3,3 millions $ en subventions et 1,5 million $ en taxation.

La réfection de la passerelle du parc écomaritime de l’Anse du Port, évaluée à 1,8 million $, fait partie de ce budget tout comme la modification du système de réfrigération de l’aréna, au coût de trois millions de dollars. Sur la liste apparaissent également le prolongement de trottoirs sur le boulevard Louis-Fréchette (290 000 $), des luminaires de rues intelligents au DEL, pour une somme de 750 000 dollars qui s’autofinancera sur plus ou moins sept ans, le stationnement Saint-Philippe (250 000 $) et le pavage de la piste cyclable (115 000 $). À lui seul, le poste budgétaire Hygiène du milieu mobilise 4,7 millions de dollars.

Du côté des affectations, des fonds sont réservés pour le 350e anniversaire, soit 20 000 $, ainsi qu’un montant de 50 000 $ pour l’entretien des bassins.