Le président syndical à l'A.B.I, Clément Masse.

A.B.I.: bonheur... et déception pour le syndicat

C'est avec des sentiments partagés que le président de la section locale 9700 du Syndicat des Métallos à l'Aluminerie de Bécancour, Clément Masse, a accueilli la nouvelle d'une entente entre Québec et Alcoa sur les tarifs d'électricité.
«On l'attendait celle-là. On voyait bien qu'il se passait de quoi. Je suis bien content que ça se règle. Ça baisse la pression sur tout le monde. Et je souhaitais que ce soit avant les élections», a-t-il indiqué au Nouvelliste.
Du même souffle, le représentant syndical se dit déçu par rapport à l'absence de garanties d'emplois et le peu d'investissements qu'il évalue à 50 millions de dollars pour l'A.B.I. dont une trentaine de millions pour un four à cuire.
«On n'a pas le détail de l'entente. C'est un contrat ascenseur, c'est plus qu'avant et on ne sait pas si c'est différent d'une usine à l'autre», conclut celui qui, évoquant le spectre de la sous-traitance, dispose d'un contrat de travail valide jusqu'en novembre 2017.