Justice

Projet Nandou: la défense réclame l’arrêt des procédures

Trois-Rivières — L’arrêt Jordan s’est retrouvé au coeur des audiences qui ont eu lieu devant le juge Gaétan Dumas, lundi, dans le dossier du projet Nandou.

Les avocats de la défense, qui représentent une vingtaine de prévenus, réclament en effet un arrêt des procédures sous prétexte que le délai maximal de 30 mois pour entendre la cause n’a pas été respecté. Ils estiment que ce délai atteindra 42 mois si un procès avait lieu cet automne. Selon Me Pénélope Provencher, l’une des avocats au dossier, ce délai est clairement injustifié et déraisonnable dans les circonstances.

Actualités

Vie régionale du Centre-du-Québec

Rendez-vous des Lucioles 2019

Le premier Rendez-vous des Lucioles a eu lieu récemment à la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour. L’objectif de la soirée était de mettre en lumière les projets d’entrepreneuriat, de bénévolat et de volontariat dans lesquels les jeunes de 6 à 29 ans s’impliquent, que ce soit dans un cadre scolaire ou dans la communauté. Pas moins de 22 projets ont été soulignés auprès des 115 invités. Pour l’entrepreneuriat au primaire, il y avait Les Jardins Le Phare, de l’école Le Phare, Le Super Aimant, de l’école Le Rucher et Chez nous... C’est chez vous!, de l’école L’Oasis.

Actualités

Les locataires les plus pauvres au Québec

Trois-Rivières — 29 704 $. Ce montant constitue le revenu annuel moyen des ménages locataires de la Mauricie. À la lumière de cette donnée, les Mauriciens vivant dans des loyers sont les plus pauvres du Québec.

Ce triste constat constitue l’un de ceux que font le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et le Comité logement Trois-Rivières en se basant sur le plus récent Dossier noir sur le logement et la pauvreté. Ce même rapport révèle que le revenu médian des ménages locataires pour l’ensemble du Québec se chiffre à 37 392 $.

Actualités

Nez rouge: pas de service dans Nicolet-Bécancour en 2018

Trois-Rivières — Pour une première fois en 25 ans, il ne sera pas possible de faire appel au service de raccompagnement d’Opération Nez rouge dans Nicolet-Bécancour.

Les fêtards vivant dans les localités qui étaient jusqu’à l’an dernier desservies par la centrale qui était gérée par l’organisation des scouts de Nicolet, qui a d’ailleurs cessé ses activités, devront donc se rabattre sur les compagnies de taxi et les services comme Tolérance Zéro et le CAA pour rentrer chez eux paisiblement au cours de la prochaine période de partys de bureau et des Fêtes.

Actualités

Le fruit du budget citoyen

NICOLET — L’arbre-fontaine érigé devant le Centre des arts populaires de Nicolet au coût de 50 000 dollars a officiellement été inauguré vendredi en présence de son créateur, Régent Rousseau-Roy. Sa réalisation fut l’un des trois projets choisis en 2017 dans le cadre du budget participatif citoyen de la Ville.

«Les projets à vocation culturelle ont besoin d’avoir plus d’explications», admet la mairesse Geneviève Dubois qui, en août dernier, avait retenu cet emplacement pour y faire le dévoilement des projets soumis au vote en 2018. Déjà, selon elle, l’arbre-fontaine donne une nouvelle image distinctive à la municipalité.

Actualités

Élection partielle le 18 novembre

NICOLET — Une élection partielle aura lieu à la Ville de Nicolet le 18 novembre prochain pour pourvoir le poste de conseillère ou conseiller municipal au siège numéro 3. Une journée de vote par anticipation se tiendra le 11 novembre.

Ce scrutin est rendu nécessaire à la suite de la démission du conseiller Luc Labrecque survenue cet été, huit mois seulement après sa victoire aux dépens du vétéran Jean Rousseau.

Actualités

Marcher pour la santé

NICOLET — Depuis lundi, Jacques Blain entend marcher un total de 91 kilomètres pour amasser des fonds au profit de la Fondation Santé Bécancour-Nicolet Yamaska tout en faisant la promotion des saines habitudes de vie.

L’activité se répartira en sept étapes d’une moyenne de 13 km par jour non consécutifs, dépendant de la météo et de son agenda et ce, sur une large portion du territoire couvert par la FSBNY.

Actualités

Une activité familiale à découvrir

SAINT-MATHIEU-DU-PARC — Le 22 juin, la Pépinière du Parc a annoncé les nouveautés qui seront offertes pour la seconde édition de son activité L’Expérience du Coureur des bois dans le labyrinthe. Très prisée, l’attraction a attiré plus de 2000 participants lors de la première année.

Proposant des activités immersives, éducatives et animée par un comédien, L’Expérience du Coureur des bois dans le labyrinthe a pour objectif de faire découvrir aux petits et grands l’univers fascinant du coureur des bois, le tout dans un labyrinthe géant.

Actualités

Sous le signe de la résilience

Bécancour — Après avoir été la proie des flammes en août dernier, l’école Le Rucher fut relocalisée au Faubourg Mont-Bénilde. Et pour marquer la fin d’une année scolaire mouvementée, la quarantaine d’élèves à besoins particuliers ont relevé vendredi le défi de l’aquathlon, soit une alternance de nage et de course à pied. Accompagnés de leurs proches, ils ont symbolisé avec force cette résilience qui est rattachée plus que jamais à cet établissement.

«Avec l’incendie, on a eu un début d’année difficile. Mais cela m’a permis de vous découvrir et de vous aimer de proche. Vous êtes nos vedettes, nos extra coups de coeur. Vous êtes différents, mais on est tous différents dans la vie», a déclaré la directrice générale de la Commission scolaire de la Riveraine, Johane Croteau, juste avant le début des compétitions amicales.

Centre-du-Québec

Musée de bronze d’Inverness

Imaginez-vous passer lentement la main sur un bronze de l’artiste Armand Vaillancourt, sentir toute la puissance du geste et la ­douceur du matériau. Saviez-­vous que le Musée du bronze ­d’Inverness est l’un des seuls musées au Canada où il est permis de ­toucher?

Au cœur d’un village qui compte deux fonderies d’importance, le musée prend place dans un bâtiment historique datant de 1860. Entre ses murs, on trouve à ­l’année une impressionnante collection d’œuvres, dont celles ­d’Armand Vaillancourt, d’Alfred Laliberté et de Suzor Côté.

Jusqu’au 14 octobre, 22 artistes (sculpteurs et peintres) interprètent à leur façon le thème Écosystème et biodiversité: une affaire de culture. Au programme, une cinquantaine d’œuvres, dont celles de Michel Gauthier, d’Anne Renard, de Marc Martel, de Patrick Leduc et de Cooke-Sasseville. De plus, chaque samedi et dimanche de juillet et août, à 14h, vous pourrez assister à une démonstration de coulée et repartir avec votre éclat..

Actualités

Un surplus de 867 511 $ à Nicolet

Nicolet — Lors de sa dernière séance publique, le conseil municipal de Nicolet a adopté les états financiers 2017 qui révèlent un surplus de 867 511 $ et une dette nette de 8 234 787 $.

«Lors de la préparation du budget 2018, nous anticipions un excédent de 700 000 dollars. De ce montant, un transfert de 522 000 dollars a été affecté à l’exercice 2018 afin de reconduire les immobilisations non réalisées en 2017 à 2018», explique la mairesse Geneviève Dubois.

CENTRE-DU-QUÉBEC

Musée national de la Photographie

Au carrefour des arts, de l’histoire et de la science, la photographie offre un univers fascinant. Une visite à ce musée, le seul du genre au Canada, suscite l’émerveillement, la réflexion, l’évasion…

Le site cumule une collection impressionnante de photos ainsi que d’appareils, des plus anciens aux plus modernes, sans oublier plus de 4000 livres spécialisés en photos.

En tête d’affiche jusqu’au 9 juillet, Jean-René Dufort nous partage sa vision de l’univers qui l’entoure avec Mon œil, 34 photographies choisies au hasard de ses rencontres. Quant à Michel Doyon, il nous dévoile ses moments magiques vécus en Afrique du Sud à travers l’exposition Il était une fois… l’Afrique

Puis, du 15 au 31 août, le Musée accueille les œuvres du chanteur Bryan Adams, aussi reconnu comme photographe. Spécialisé dans le portrait et la mode, il révèle la personnalité et la sensibilité à fleur de peau de ses modèles. 

Centre-du-Québec

Moulin Michel

Monument clé d’une époque désormais révolue, le Moulin Michel, situé à Bécancour dans le secteur Gentilly, est l’endroit de prédilection pour découvrir l’histoire de ce moulin à farine encore fonctionnel, construit en 1783.

La visite des deux expositions du Moulin Michel permet, entre autres, de découvrir l’architecture de ce trésor patrimonial, dans un endroit où l’histoire, la richesse du paysage et le calme sont rois et maîtres.

L’exposition Du barrage au bluteau présente une animation 3D expliquant toutes les étapes de fabrication de la fameuse farine de sarrasin tant appréciée des visiteurs. Pour sa part, l’exposition Le grain du bois raconte l’histoire du légendaire Alfred Michel, dernier meunier a avoir exercé le métier dans ce moulin et de ses précieux outils de meunier. Que ce soit pour visiter les expositions, déguster un bon repas à la Crêperie Champêtre ou pour profiter du paysage, le Moulin Michel est l’endroit par excellence pour passer une journée complète sans s’ennuyer. 

CENTRE-DU-QUÉBEC

Galerie d’art Desjardins

La Galerie d’art Desjardins de Drummondville est un centre d’exposition voué à la diffusion de l’art contemporain québécois. Depuis son ouverture en 1978, plus de 330 expositions ont occupé son espace principal et attiré près de 540000 visiteurs, enfants, adultes et aînés. Son orientation généraliste lui a permis de présenter un large éventail de démarches et de techniques, dans un but d’apprentissage et de culture personnelle des visiteurs.

Avec l’instauration de son volet éducatif en 1989, plusieurs formes de médiations ont été mises en œuvre auprès de différents publics. Plus de 1500 interventions et activités ont touché au-delà de 36000 personnes, majoritairement des enfants du milieu scolaire.

On lui doit aussi un engagement social important dans sa communauté, notamment par sa présence soutenue auprès des Impatients et son implication aux activités socioculturelles du Centre d’hébergement Frederick-George-Heriot, le CHSLD de Drummondville.

Centre-du-Québec

Musée des Abénakis: la mémoire d’une nation

Faire découvrir la richesse culturelle de la Première Nation des Abénakis sous un angle différent et actuel, le tout raconté et expliqué par de jeunes guides abénakis, c’est l’expérience unique que propose le Musée des Abénakis d’Odanak.

Fondé en 1965 par les membres de la communauté et le missionnaire Rémi Dolan, le Musée des Abénakis est la première institution muséale autochtone du Québec qui présente des expositions à thématique autochtone. «En plus de proposer une approche individualisée , les visiteurs peuvent s’attendre à faire une visite guidée avec de jeunes abénakis de notre communauté. Ces jeunes sont donc en mesure de décrire leur réalité et de raconter leur histoire, ce qui permet aux visiteurs de découvrir que les Abénakis sont là depuis très longtemps et qu’ils sont toujours présents sur le territoire encore aujourd’hui», souligne l’agente médiation et communication du Musée des Abénakis, Vicky Desfossés-Bégin.

Cet été, ce sont deux expositions qui sont à l’honneur au Musée des Abénakis. En effet, l’exposition permanente Wôbanaki, le peuple du soleil levant fait découvrir l’histoire, le savoir et le savoir-faire des Abénakis en suivant le rythme des saisons et des lunaisons. L’exposition temporaire L’indien au-delà d’Hollywood fera quant à elle son entrée au Musée dès le 29 juin.

«À travers cette exposition, on souhaite démontrer que chaque nation autochtone a sa propre culture et sa propre identité et qu’il est faux de généraliser l’ensemble des autochtones en une seule et même nation, contrairement aux messages véhiculés par la culture populaire», mentionne Vicky Desfossés-Bégin.

Centre du Québec

Centre de la Biodiversité du Québec: voir, toucher, sentir la biodiversité!

Voir, toucher et sentir la biodiversité, comment est-ce possible? Le Centre de la Biodiversité sait en effet comment combler tous ces sens en un tour de main, grâce à des expositions et à des installations spécialement conçues à cet effet.

Bien plus importantes que l’on peut le croire, la faune et la flore québécoise jouent un rôle central dans la vie de tout un chacun. Afin de permettre à tous de mieux comprendre le monde dans lequel on vit, le Centre de la Biodiversité du Québec se fait un devoir de sensibiliser et d’éduquer les jeunes et les adultes à l’existence et à la conservation des espèces biologiques du Québec, ainsi qu’au développement durable de la planète.

«On essaie de faire prendre conscience aux gens de l’importance de la biodiversité et de la vie qui nous entoure, car s’il n’y avait pas de biodiversité, on ne serait pas là. Les visiteurs viennent ici pour avoir du plaisir. On leur fait évidemment passer des messages, sans toutefois être moralisateur. Ce sont donc les visiteurs qui prennent ­eux-mêmes conscience de l’importance de la biodiversité», mentionne la directrice générale du Centre, Carole Bellerose. 

Centre-du-québec

Musée des religions du monde: un musée qui soulève des questions

Aborder les sujets de la boisson, de l’arche de Noé et du hockey, mais sous une perspective religieuse, c’est possible? C’est du moins l’avenue audacieuse et surprenante que propose cet été le Musée des religions du monde de Nicolet.

Unique en Amérique, le Musée des religions du monde expose les fondements des cinq grandes traditions religieuses afin d’en favoriser une meilleure compréhension et de développer une plus grande tolérance envers la différence. «Ce que les gens doivent comprendre, c’est qu’on explique les comportements religieux. On ne tente donc pas de convertir les visiteurs à quelque religion que ce soit, mais on tente plutôt de les convertir à la culture», mentionne le directeur de l’endroit, Jean-François Royal.

Pour ce faire, le Musée des religions du monde présente son exposition permanente Êtes-vous près? qui explique les rituels religieux des grandes traditions religieuses à travers les yeux d’adolescents. De plus, le Musée des religions du monde propose cet été trois expositions temporaires aux sujets audacieux. Parmi celles-ci, on trouve notamment l’exposition colorée et basée sur le jeu AMEN nous la coupe, qui tente d’expliquer les parallèles entre les fans de hockey et les croyants.

Pour sa part, l’exposition Maudite boisson invite à découvrir le lien ambigu entre la consommation d’alcool au Québec et la religion, en mettant en lumière la dualité qui entoure ce geste éminemment social. Le tout sans oublier l’exposition L’arche de Noé selon Claude Laforturne qui fera ­découvrir cette histoire millénaire sur un mode poétique, ludique et participatif.

Centre-du-Québec

Maison et atelier Rodolphe-Duguay: un atelier unique

Il y a plus de 125 ans, naissait Rodolphe Duguay, un peintre paysagiste précurseur de la gravure au Québec. Plus de 125 ans plus tard, le parcours unique de cet artiste nicolétain, présenté à la Maison et atelier Rodolphe-Duguay par le biais de diverses expositions, fascine toujours.

Visiter la Maison et atelier Rodolphe-Duguay, c’est entrer dans l’univers d’un couple d’artistes accomplis. Lui, peintre-graveur, elle, écrivaine et poétesse, Rodolphe Duguay et Jeanne L’Archevêque ont consacré leur vie dans un lieu d’inspiration unique au cœur de la nature. Cette maison, reconnue monument historique, est composée d’un ensemble qui comprend: la maison ancestrale, l’atelier et l’environnement naturel de la propriété. 

Cet ensemble en fait un site qualifié d’unique au Québec. En effet, ces éléments témoignent à la fois du lieu de naissance de l’artiste, de sa vie familiale et de sa carrière artistique qui a duré plus de 40 ans. À travers les activités et les expositions, la Maison et atelier Rodolphe-Duguay a ainsi pour mission de promouvoir l’œuvre de Rodolphe Duguay et de Jeanne L’Archevêque, tout en sensibilisant le milieu au domaine des arts et en faisant connaître les créations artistiques de la région.

Pour ce faire, l’atelier l’Ermitage qui présente les nombreuses œuvres de Duguay est ouvert à tous. Cinq expositions seront par ailleurs présentées lors de la période estivale. Parmi celles-ci, on trouve notamment l’exposition Ciel de Sylvie Sainte-Marie, Moments précieux de Lorraine St-Arnaud, Saisons de Gilles Devault, Portraits de Suzanne Boisclair et Diversité de Dany Drolet, Mathieu Marier et Jeanne Proulx.

Actualités

Jean-Guy Dubois sort enfin sa pelle

BÉCANCOUR — «Je suis vraiment fier de cette première pelletée de terre, une vraie, par des gens de chez nous». Voilà comment le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, a souligné le début des travaux de construction du Complexe équestre de Bécancour qui verra le jour sur une partie du terrain de golf de Gentilly au coût de 11 millions de dollars.

Si la première phase devrait être complétée d’ici le 5 septembre prochain, la seconde, qui comprend la construction des manèges extérieurs, devrait être finalisée d’ici le 1er juillet 2019.

Actualités

Des nouvelles de la Rive-Sud

Accès-Loisirs à Nicolet
La Ville de Nicolet se dirige vers sa quatrième période d’inscriptions au programme Accès-Loisirs qui aura lieu le 7 juin prochain au Centre Gabrielle-Granger, grâce à la collaboration de la Corporation de développement communautaire (CDC) Nicolet-Yamaska. En conférence de presse, on a aussi annoncé la complicité d’un autre partenaire, Canadian Tire de Nicolet qui, en plus d’avoir mis à disposition du programme du matériel neuf, devient l’un des trois points de collecte d’équipement de loisirs, sport, culture et plein air (avec la CDC et le Centre sportif).

Des nouvelles de la Rive-Sud

Pièces et Accessoires Rive-Sud

L’entreprise Béliveau Pièces et Accessoires, mieux connue sous le nom de Clément Béliveau inc. de Saint-Wenceslas, est devenue Pièces et Accessoires Rive-Sud sous l’égide de Martine Pepin et son fils, Marc-André Cyrenne. Cette nouvelle entité reprend le flambeau de la famille Béliveau qui, depuis bientôt 50 ans, a occupé une place importante dans l’économie de la municipalité et de la MRC de Nicolet-Yamaska. C’est ainsi que Clément et Madeleine Béliveau ont marqué l’histoire de Saint-Wenceslas. Et en 2006, les deux acolytes décident de céder la place à leur fille Karine Béliveau. Après douze ans à la tête de l’entreprise familiale, elle décide donc de vendre le fonds de commerce et d’aller relever de nouveaux défis. Déjà, en 2012, Martine Pepin a acquis une première entreprise avec son plus jeune fils et son conjoint.

Toujours sous la bannière de Carquest, Pièces et Accessoires Rive-Sud va continuer d’offrir des pièces d’autos, motos, VTT et motoneige. Réaménagement intérieur, arrivée du service de réparation et de remplacement de pare-brise sur rendez-vous et service de vente de pièces de remorque: voilà autant de réalisations depuis la transaction.

Actualités

Dégustations dans les vignobles de Bécancour

BÉCANCOUR — Les deux vignobles du territoire de la Ville de Bécancour offrent au grand public une occasion de venir déguster leurs produits.

Le 2, 3, 9 et 10 juin, le Fief de la Rivière et le Domaine du Clos de l’Isle seront ouverts aux visiteurs de 10 h à 17 h pour une programmation spéciale.

Vie régionale Rive Sud

Une première à Sainte-Perpétue

L’école La Jeunesse de Sainte-Perpétue est la première à se voir équiper d’un défibrillateur sur le territoire de la Commission scolaire La Riveraine.

La Fondation Québec Philanthrope avec la Fondation Médicale Jean Pierre Despins m.d. sont fiers de contribuer avec la Municipalité pour mettre à la disposition de la population un défibrillateur. 

Les jeunes ainsi que les adultes qui fréquentent le gymnase le soir vont être plus en sécurité. Dans une école primaire de Québec, ils ont sauvé un jeune dernièrement.

Actualités

Une explosion... d’annonces!

NICOLET — «Nous nous sommes rendus à l’évidence qu’il nous fallait ramener des gens pour habiter et dynamiser notre centre-ville. Nous avons donc choisi de reprendre le contrôle de notre développement, en collaboration avec nos partenaires et les gens d’affaires. Choses promises, choses dues.»

Voilà comment la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, a expliqué mercredi une série d’annonces pour que le centre-ville soit «vivant, beau et attrayant».

Actualités

Vie régionale Rive Sud

S’ouvrir pour grandir
Le Centre de la petite enfance Chez-Moi Chez-Toi a souligné la qualité de l’engagement et la grande contribution de ses responsables de service de garde (RSG) en milieu familial au projet S’ouvrir pour grandir. Visant à soutenir la qualité des services de garde éducatifs en milieu familial, ce projet a permis aux RSG reconnues par Chez-Moi Chez-Toi de bonifier leurs pratiques éducatives en lien avec la communication, la relation avec les parents ainsi que la reconnaissance des besoins spécifiques et l’unicité de chaque enfant et de sa famille. «Le projet s’est échelonné d’avril 2017 à mars 2018, nécessitant un investissement de 38 000 $ dont une allocation de 25 000 $ provenant du ministère de la Famille», a expliqué la directrice générale du CPE, Lucie Allard, qui a annoncé une suite au projet.

Vie régionale

Des nouvelles de la Rive-Sud

Hommage aux bâtisseurs de l’Auberge Godefroy

Dans une déclaration à l’Assemblée nationale, le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, a rendu hommage récemment à deux entrepreneurs, Solange Rouleau et Guy Boisclair, de l’Auberge Godefroy, à Bécancour. Celui-ci a souligné que, malgré les soubresauts passés de l’économie et de l’industrie touristique, l’Auberge Godefroy a su s’affirmer au fil des ans et qu’elle jouit maintenant d’une grande reconnaissance puisqu’elle est classée hôtel 4 étoiles. 

Actualités

Un défilé pour encourager la richesse culturelle abénakise

Wôlinak — Le défilé du Projet W célébrera, pour une sixième année, la richesse culturelle abénakise. Les jeunes participants du défilé auront la possibilité de présenter leurs créations.

Âgés de 2 à 17 ans, les designers en herbe auront également l’occasion de défiler sur la passerelle en portant leurs pièces inspirées des traditions de leur nation.

Actualités

Bourse de 3000 $ à Yves Bourque

Loto-Québec a dévoilé le nom des 14 talentueux athlètes qui bénéficieront d’un total de 39 000 $ en bourses individuelles dans le cadre de la 11e édition de son programme de bourses de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) Et parmi eux, on retrouve Yves Bourque qui a reçu une bourse de 3000 dollars pour sa participation aux épreuves de ski paranordique des Jeux de PyeongChang. 

Actualités

De la nouveauté pour la 24e édition

BÉCANCOUR — La Tournée des clochers Télébec va bientôt se pointer le bout du nez à Sainte-Angèle. Pour sa 24e édition, qui se tiendra le dimanche 3 juin, le comité de Bécancour à vélo a innové en apportant de nombreux changements.

Cette année, l’événement se tiendra au quai de Sainte-Angèle. La tournée des clochers offrira quatre parcours, le circuit Expert de 105 kilomètres, le circuit Performance qui sera de 75 kilomètres, le circuit Avancé de 55 kilomètres et le volet familial à l’intention des jeunes familles qui est un circuit de 20 kilomètres. À l’arrivée des cyclistes, de l’animation et des boîtes à goûter fournies par l’épicerie Metro Plus Saint-Grégoire attendront les participants.

Actualités

Un autre glissement de terrain à Saint-Célestin

Saint-Célestin — Alors que des travaux avaient été entrepris afin de le rendre à nouveau praticable après un glissement de terrain au printemps 2017, le rang Saint-Michel à Saint-Célestin a de nouveau été endommagé en raison d’un phénomène similaire qui est survenu il y a près de deux semaines.

Le fâcheux événement qui s’est produit le 13 avril dernier a d’ailleurs entraîné l’évacuation des occupants de la résidence située à proximité du cratère. Bien qu’ils aient pu réintégrer leur logis quelque 24 heures après que les autorités eurent constaté que la terre avait bougé à nouveau, Valérie Leblanc, son conjoint et leurs deux enfants ont hâte que les travaux – qui ont été suspendus en mars dernier après un autre incident du genre – soient exécutés et que la situation revienne à la normale.