Le dévoilement du résultat de la campagne de financement de 2013 de Centraide Mauricie a été fait mercredi en présence de Me Jean Boulet, président du conseil, de Denis Gélinas, président de la campagne de financement de 2014, et de Christian Éthier, président de la campagne de financement de 2013.

Centraide: un bilan meilleur que prévu

Centraide Mauricie s'attendait à conclure la campagne de financement de 2013 avec un résultat moins bon qu'en 2012. Si l'organisme ne s'est pas trompé quant à une collecte inférieure à l'année précédente, la somme amassée de 1 233 582 $ est supérieure à la prévision révisée à l'automne.
Près de 1,4 million de dollars ont été amassés en 2012. Lors de la dernière campagne de financement, l'équipe voyait bien que le portrait était plus complexe, étant donné les pertes d'emplois découlant des fermetures d'usines des derniers mois:
62 % des dons amassés par Centraide proviennent des employés en milieu de travail.
«Des pertes d'emploi, c'est des pertes de donateurs. Mais ceux qui étaient là ont continué et il y en a qui ont donné plus. On avait réévalué notre campagne à 1,2 million $ et on a 1 233 582 $. On est super content, car ça aurait pu être pire: on n'était pas sûr d'atteindre le 1,2 million», explique Julie Colbert, directrice générale de Centraide, rencontrée lors du dévoilement hier du résultat de la campagne.
Christian Éthier, chef des relations avec le milieu pour Hydro-Québec et président de la campagne de financement de 2013, souligne que l'organisme n'a pas de contrôle sur les changements qui surviennent dans le monde économique. Mais la situation a forcé Centraide à déployer beaucoup d'efforts.
«Centraide n'abandonne pas. On est très content. On va aider des gens, on va éclairer des vies», raconte M. Éthier, qui rappelle l'apport essentiel des bénévoles.
Les pertes d'emplois sont souvent à l'origine de différents problèmes sociaux. La mission de Centraide, qui soutient 115 organismes oeuvrant dans la prévention auprès de la jeunesse, dans l'aide aux personnes démunies et dans le soutien aux personnes handicapées, est encore plus importante dans ce contexte. Voilà pourquoi l'organisme a amorcé une démarche d'introspection afin de définir une planification stratégique.
«Pour la campagne de 2014, on fait un exercice de réflexion. On mettra en place un plan d'action. Quelque 60 % des contributions viennent des travailleurs, il faut fidéliser ça. Il faut faire participer de nouveaux employeurs et de nouveaux employés», se donne comme objectif Denis Gélinas, directeur du Centre fiscal de Shawinigan et président de la campagne de 2014.
Me Jean Boulet, président du conseil d'administration de Centraide Mauricie depuis le printemps dernier, affirme que l'organisme veut être plus audacieux dans sa démarche.
«On analyse les modes de dons modernes. On est peu présent dans le don planifié: les successions, les assurances-vie. On supporte 115 organismes et plusieurs sont méconnus. Je veux m'assurer qu'on les fasse connaître pour que le donateur s'associe à la cause.»
L'objectif de la campagne de 2014 n'a pas été dévoilé.
Centre-du-Québec: en février
Le bilan de la campagne de financement de Centraide Centre-du-Québec sera dévoilé le 16 février.