Jacques A. Chauvette, président du cabinet de campagne et Julie Colbert, directrice régionale de Centraide.

Centraide lance sa campagne 2018

TROIS-RIVIÈRES — Centraide a lancé, mardi, sa campagne de financement 2018 avec sa traditionnelle Marche des parapluies, au centre-ville de Trois-Rivières, une journée mobilisatrice ayant pour but de rapprocher les gens de tous les milieux, autant ceux qui ont reçu de l’aide que ceux qui aident en donnant de leur temps ou de l’argent.

La présidence de cette campagne est à nouveau assumée, cette année, par Jacques A. Chauvette, un retraité d’Hydro-Québec, pour une deuxième année consécutive.

Au cours des prochaines semaines, le public sera sollicité pour faire un don à Centraide. Ces dons permettront d’assurer l’essentiel, à soutenir la réussite des jeunes, à briser l’isolement social ou à bâtir de milieux rassembleurs.

«Il faut toujours garder en tête que nous sommes tous reliés à quelqu’un quelque part. Et si vous appreniez que la personne qui a besoin de votre aide est un de vos proches? Imaginez, ce pourrait être le frère de votre ami, le cousin de votre copain, votre soeur ou même vous», fait valoir la directrice régionale de Centraide, Julie Colbert.

Centraide vise donc à briser le cycle de la pauvreté et de l’isolement social. Une personne sur trois a eu recours à un organisme associé à Centraide Mauricie pour elle-même ou quelqu’un de son entourage.

«C’est un signe que le besoin est présent dans la communauté et que notre travail est important», fait-elle valoir.