Une table de bricolage a été installée pour les enfants.

Célébrer malgré la maladie

NICOLET — Une cinquantaine d’enfants, leurs parents et des bénévoles se sont rassemblés dimanche à l’Hôtel Montfort, pour la fête de Noël de Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec. Le but de cet événement: permettre aux enfants atteints d’un cancer de célébrer Noël, tout en permettant à leurs parents d’apaiser le quotidien de la maladie.

«L’idée, c’est de mettre un baume sur la maladie et de rassembler des familles qui vivent les mêmes réalités, explique Annie Brousseau, directrice régionale de Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec. C’est d’être tous ensemble et d’avoir du plaisir.»

Chaque enfant, ainsi que ses frères et sœurs, a reçu un cadeau des mains du père Noël à son arrivée à la fête. Des tables de pose de vernis à ongles, de maquillage et de coiffure étaient installées pour les enfants qui voulaient se mettre chic pour cet événement. Un coin bricolage et un autre de jeux ont également été aménagés, et un photographe prenait les familles en photo, avec le père Noël et la Fée des étoiles.

Les enfants avaient un espace de jeu aménagé pour eux.

Les familles présentes à la fête de Noël de Leucan ont ensuite partagé un repas ensemble, avant de faire de la place pour ceux qui désiraient danser. «On se met chic et on a du plaisir, résume Mme Brousseau. Le but, c’est vraiment d’être en famille, parce que comme on le dit souvent, Leucan, c’est une grande famille!»

En tout, 120 personnes, enfants, familles et bénévoles, ont pris part à cette fête. Triste rappel des conséquences du cancer et de ses traitements, plusieurs familles n’ont pu venir à la fête de peur de transmettre un virus aux enfants dont le système immunitaire est affaibli. La plupart des 60 familles qu’accompagne chaque année Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec ont toutefois répondu à l’invitation de l’organisme.

Second Noël avec Leucan

Jean-Christophe Paquet, atteint d’un cancer aux sinus, fêtait Noël pour une deuxième année avec Leucan. Même s’il sortait à peine d’un traitement de chimiothérapie, l’adolescent n’aurait manqué l’événement pour rien au monde.

Jean-Christophe Paquet.

«Ça me fait du bien de parler des parcours différents qu’on a vécus, relate-t-il. On a tous des cancers différents et des parcours différents pour le traiter, soit par la radiothérapie, la chimio, etc. C’est un plaisir de découvrir des histoires différentes.»

L’adolescent était d’ailleurs ravi de son cadeau de Noël: un jeu de société Risk. «C’est un jeu de stratégie et j’aime ça, ces jeux-là», se réjouit celui qui a été porte-parole régional du Défi têtes rasées cette année.

Honneur aux bénévoles

Si la fête de Noël de Leucan est destinée d’abord aux enfants malades et à leur famille, elle s’adresse également aux bénévoles de l’organisme, dont plusieurs ont été honorés pour leurs années d’implication. Pour eux, c’est l’occasion de rencontrer les jeunes malades à qui ils viennent en aide.

Une chorale de bénévoles de Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec accueillait les familles.

«C’est un cadeau aussi pour les employés, c’est l’occasion de rencontrer les familles pour qui on travaille, confie Mme Brousseau. Il y a de gens dont on n’a vu que le nom dans nos dossiers, ça nous permet de les voir.»