Pour lancer les festivités de ses 50 ans, la direction du Cégep de Trois-Rivières avait convié la population à une fête en plein air.

Cégep de Trois-Rivières: les festivités sont lancées!

TROIS-RIVIÈRES — Samedi, le Cégep de Trois-Rivières a donné le coup d’envoi des célébrations des 50 ans.

En effet, pour souligner en grand et lancer les festivités pour ses 50 ans, la direction du Cégep de Trois-Rivières avait convié la population à une grande fête en plein air. Les festivités se sont déroulées sur la rue Marguerite-Bourgeoys qui a été fermée pour l’occasion entre le boulevard Laviolette et la rue Foucher.

Sur place, les visiteurs ont eu droit à des jeux gonflables, un mur d’escalade, un baby-foot géant, un parcours géant et une kermesse sportive. Les visiteurs ont même pu immortaliser ce moment grâce au photomaton aux couleurs du 50e.

«À titre de grand citoyen, le Cégep désire souligner son anniversaire en compagnie de toute la population trifluvienne, de tous ses anciens diplômés et de toutes les personnes qui ont œuvré au Cégep au cours des cinquante dernières années. Nous sommes fiers de présenter l’évolution de notre institution», a souligné le directeur général du Cégep, Louis Gendron.

Il ajoute que depuis 50 ans, l’éducation collégiale a beaucoup évolué et les étudiants aussi. «Nous devons nous adapter aux nouvelles générations . Aujourd’hui, les jeunes prennent plus de temps pour parfaire leur formation collégiale qu’avant. Ils ont aussi plus d’engagements et de dépenses, mais surtout, nous devons former des professionnels plus flexibles et avec plusieurs horizons, car ils ne passeront pas leur carrière dans le même emploi. Actuellement, nous estimons que les diplômés occuperont entre huit et dix emplois différents après leurs études», raconte le directeur général.

Des projets à venir
Les festivités se poursuivront tout au long de l’année et plusieurs projets ont été déployés. Parmi ceux-ci, notons un collage d’extraits de pièces de théâtre qui sera joué par les étudiantes et les étudiants de Théâtre et création médias au printemps 2019.

Il y aura également une exposition regroupant des œuvres d’anciens diplômés du programme Arts visuels qui seront exposés à l’Espace Jeanne-Vanasse du pavillon des sciences dès le 18 août et jusqu’au 18 septembre prochain. L’exposition 50 ans, un bon début... rassemble les œuvres de treize anciens étudiants dont la carrière artistique a atteint une renommée internationale ou qui ont su se démarquer dans un champ relié aux arts.

«Ceux-ci se sont aussi prêtés au jeu de montrer une œuvre datant de leur passage au cégep. Le chemin parcouru est évident, mais souvent, le lien entre les intérêts qu’ils démontraient comme étudiants et ceux qu’ils mettent de l’avant dans leurs œuvres actuelles est très tangible», a souligné Isabelle Bourque, coordonnatrice au Service des communications et affaires institutionnelles.

Les sportifs à l’honneur
En février prochain, les Diablos inaugureront un Temple de la renommée où le Cégep rendra hommage aux athlètes, entraîneurs et personnes significatives qui ont porté fièrement les couleurs des Diablos. Pour le moment, le directeur général refuse de divulguer les noms des premiers sportifs qui feront leur entrée au Temple de la renommée du Cégep. De plus, des retrouvailles de tous les anciens Diablos, tous sports confondus, auront lieu le 6 octobre prochain à l’occasion d’une fête d’avant-match de l’équipe de football.

Un peu d’histoire
Le Cégep de Trois-Rivières a été légalement créé le 15 mai 1968. Il est le fruit du regroupement des fonctions d’enseignement collégial de huit institutions: l’Institut de technologie de Trois-Rivières, l’Institut de papeterie de la province de Québec, les Séminaires Saint-Antoine, Saint-Joseph et de Nicolet, l’École d’aide sociale, l’École des infirmières et le Collège Marie-de-l’Incarnation. L’institution a ouvert officiellement ses portes le 10 septembre 1968. Il y avait alors plus de 200 employés, dont 143 enseignants et 2200 étudiantes et étudiants. À l’époque, le Cégep offrait un choix de 18 programmes d’études, sept au secteur préuniversitaire et onze au secteur technique.

«Cinquante ans plus tard, le nombre d’étudiantes et d’étudiants dépasse les 4000 et 42 programmes d’études sont offerts», a lancé avec fierté M. Gendron.

Aucun doute, l’institution d’enseignement a fait beaucoup de chemin depuis ses débuts. «Au total, 50 000 diplômés ont franchi les portes du Cégep de Trois-Rivières au cours des cinquante dernières années, une contribution significative à la société et un beau rayonnement pour toute notre ville», a conclu M. Gendron.