Les étudiants du Cégep de Trois-Rivières pourront revenir chercher leur matériel de cours et effets personnels cette semaine, sur rendez-vous.
Les étudiants du Cégep de Trois-Rivières pourront revenir chercher leur matériel de cours et effets personnels cette semaine, sur rendez-vous.

Cégep de Trois-Rivières: les étudiants pourront aller chercher leur matériel

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Près de deux semaines après la fermeture de l’établissement, des professeurs du Cégep de Trois-Rivières ont eu la possibilité d’y retourner, ces derniers jours, afin de récupérer leurs effets personnels et du matériel pour pouvoir donner leurs cours à distance à partir de cette semaine. Dans les prochains jours, les étudiants pourront également retourner chercher les effets personnels qu’ils y ont laissés. Bien que le Cégep assure que cette ouverture provisoire est très contrôlée, des étudiants et membres du personnel de l’établissement se disent mal à l’aise avec cette décision.

Sur sa page Facebook, le Cégep assure que les étudiants ne sont pas tenus de retourner chercher du matériel au Cégep. La coordonnatrice du service des communications et des affaires institutionnelles de l’établissement assure par ailleurs que des règles très strictes seront appliquées pour éviter la propagation du coronavirus, comme cela a été le cas vendredi, samedi et dimanche pour le personnel.

«Seulement dix personnes à la fois, par pavillon, peuvent entrer. Les entrées sont contrôlées par un gardien de sécurité, ils doivent signer le registre et se laver les mains à l’entrée et à la sortie. Les mêmes règles seront appliquées avec les étudiants», explique Isabelle Bourque.

Cette dernière précise que si le Cégep a cru bon d’offrir cette opportunité, notamment à ses étudiants, c’est que ceux-ci étaient en pleine semaine de relâche lorsque la fermeture est survenue, le 13 mars dernier. Les étudiants auront accès aux pavillons des Sciences (porte 5) et des Humanités (porte 6), de 8 h à 19 h. Il leur faudra réserver une plage horaire sur MIO d’ici lundi midi. Sur sa page Facebook, le Cégep précise que les étudiants qui sont revenus de voyage il y a moins de 14 jours ne pourront pas entrer.

Pression?

Une enseignante du Cégep, qui a préféré garder l’anonymat par peur de représailles, dit sentir une pression de la part de son employeur, tant envers le personnel que les étudiants, à revenir chercher du matériel afin de terminer les cours alors que le mot d’ordre au Québec est de sortir de chez soi le moins possible.

«Certains voudront y avoir accès en pensant que c’est ce qui leur faut pour réussir correctement leurs cours, certains ont des trousses (ex.: infirmerie) ou des travaux dans leur casier. Ils voudront définitivement aller les chercher et ainsi aller à l’encontre de toutes les directives actuelles du gouvernement», estime-t-elle.

Cette enseignante précise que sa fille asthmatique et certaines de ses amies, qui fréquentent le Cégep de Trois-Rivières, craignent de ne pas pouvoir terminer leur session si elles ne vont pas chercher leur matériel.

«Obligatoire ou non, ça ne devrait même pas être une option! Ils ont beau les faire rentrer par petits groupes, la maladie reste longtemps sur les objets, suffit qu’une personne infectée touche une poignée de porte! C’est totalement irresponsable de la part de notre collège. Et par-dessus tout, de faire sentir ‘‘cheap’’ des enseignants parce qu’ils n’adhèrent pas à cette option manque franchement de professionnalisme et de civisme», déplore-t-elle.

Pas une obligation

Un autre enseignant du Cégep, Jean-François Aubin, contacté par Le Nouvelliste, indique pour sa part ne sentir aucune obligation à revenir sur son lieu de travail de la part de son employeur.

«Je n’ai vu que le message pour le personnel et non celui pour les étudiants. En ce qui concerne le message pour le personnel, cela ne me semble pas du tout une obligation», mentionne-t-il.

Mme Bourque abonde dans le même sens et assure que personne n’est tenu de retourner au Cégep pour chercher du matériel scolaire.

Elle rappelle par ailleurs que la reprise des cours se fera à partir de lundi, de manière graduelle, afin de laisser le temps aux étudiants d’avoir accès à un ordinateur. Elle souligne également que ceux qui préfèrent abandonner leurs cours se verront attribuer la mention ‘’incomplet’’ au lieu d’un échec.

«Ça n’affectera pas la moyenne des étudiants», assure-t-elle.