Ce qu’il faut savoir sur le port du masque obligatoire

TROIS-RIVIÈRES — C’est ce samedi, 18 juillet, que le port d’un couvre-visage deviendra officiellement obligatoire à l’intérieur de tous les lieux publics fermés. Voici quelques informations pertinentes sur cette nouvelle mesure.

– Peut être considéré comme un couvre-visage tout masque ou tissu bien ajusté qui recouvre le nez et la bouche.

– En plus de devoir être portés à l’intérieur de tous les lieux publics fermés, les masques seront de mise «pour accéder à un hall d’entrée, une aire d’accueil ou un ascenseur d’un immeuble autre qu’un immeuble d’habitation ou pour y circuler».

– Les commerçants qui seraient tentés de ne pas imposer à leurs clients d’être masqués s’exposent à une amende pouvant aller de 400 à 6000 $.

– Il est interdit de se servir d’une visière de protection pour remplacer le couvre-visage.

– Seuls les enfants de moins de 12 ans, les personnes dont la condition médicale l’exige, celles qui bénéficient d’un service qui nécessite de le retirer, celles qui doivent l’enlever afin de s’identifier et celles qui sont assises et respectent la distanciation sociale sont en droit de retirer leur masque sans risque. À titre indicatif, dans les restaurants, il sera permis de retirer son couvre-visage une fois arrivé à la table pour manger.

– La Direction nationale de santé publique rappelle qu’il est hautement recommandé de porter un équipement de protection faciale dans tous les lieux publics qui ne sont pas visés par cette mesure, mais où il est impossible de respecter une distanciation physique d’au moins deux mètres.

– La Santé publique a tenu à souligner l’importance de se laver les mains avant et après la mise en place du couvre-visage, aussi appelé masque artisanal. De plus, en retirant ce dernier, il est important de ne manipuler que les élastiques, sans toucher la partie qui recouvre le nez et la bouche.