Le Nouvelliste
Les blessures subies par Andréanne Roux-Raymond l’empêcheront de travailler pour quelque temps, croit-elle.
Les blessures subies par Andréanne Roux-Raymond l’empêcheront de travailler pour quelque temps, croit-elle.

Cas de rage au volant: «ce n’est pas pardonnable»

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — «Je n’ose plus aller au dépanneur et je traîne toujours mon téléphone avec moi. Je suis marquée par ça.» C’est en ces mots qu’Andréanne Roux-Raymond décrit le traumatisme qu’elle a vécu samedi dernier, lorsqu’un jeune homme a frappé à coups de barre de fer le taxi dans lequel elle prenait place, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.