Carrioles: Saint-Élie-de-Caxton attend toujours une décision

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — La municipalité de Saint-Élie-de-Caxton est toujours en attente d’une décision du ministère des Transports afin de pouvoir faire circuler à nouveau des carrioles dans ses rues tout au long de la saison touristique estivale.

Rappelons qu’en décembre dernier, à la suite d’une plainte, Saint-Élie-de-Caxton a dû interrompre ses populaires balades en carrioles tirées par des tracteurs, car elles contrevenaient à l’article 428 du Code de la sécurité routière.

Martine Painchaud, directrice des loisirs, culture, tourisme et communications à la municipalité, indique que la municipalité «a demandé une dérogation au ministre des Transports. Si on avait eu la réponse, on aurait fait un communiqué de presse parce que c’est une nouvelle que tout le monde attend ici dans le village», a-t-elle fait valoir au Nouvelliste, lundi, en précisant qu’on attendait des nouvelles «incessamment.»

La demande de dérogation, dit-elle, a été faite «dès qu’on a eu la visite de la SAAQ et des représentants de la SQ pour nous dire que les carrioles étaient en état d’infraction», dit-elle.

Afin de ne pas annuler les activités de la Féerie des fêtes, le conseil avait embauché, rappelons-le, le Service d’intervention d’urgence civil du Québec pour fermer temporairement les sections de rues à mesure que défilaient les carrioles.

Toutefois, la municipalité voit venir la saison estivale et espère donc régler prochainement la situation. Rappelons que les balades en carrioles sont une attraction importante dans le village depuis 12 ans, surtout en été.

En décembre, le maire Robert Gauthier avait laissé entendre que le conseil profiterait de cette situation pour voir si la municipalité pourrait offrir un autre type de véhicule de traction. «On n’est pas rendu là», tranche toutefois Mme Painchaud. «On va prendre les choses une à la fois et on va attendre la décision du ministre», a-t-elle expliqué au Nouvelliste lundi.

Mme Painchaud indique que la municipalité «prépare la saison touristique pour l’été 2019. On a un contrat pour l’été 2019 avec Fred Pellerin», réitère-t-elle.

Pour ce qui est de la Féerie de Noël 2019, «on n’est vraiment pas rendu là», ajoute-t-elle.

On se rappellera que Fred Pellerin était absent du conte diffusé durant la Féerie de Noël, durant la période des Fêtes. Le maire Gauthier avait admis que la municipalité avait sa part de responsabilité dans cette affaire et disait souhaiter que ce genre de situation ne se répète pas.

Le maire avait émis l’intention de tenir une rencontre avec le célèbre conteur dès janvier, mais il appert que le tout ne se soit pas déroulé tel que souhaité. En entrevue avec Le Nouvelliste en décembre dernier, le maire Gauthier avait déclaré: «Après 2018, on n’a pas de contrat avec personne pour le Féerie de Noël. C’est pour ça qu’on veut s’asseoir avec Fred Pellerin tôt en 2019.»