Jean Boulet

CAQ: la candidature de Jean Boulet confirmée mardi

TROIS-RIVIÈRES — Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, débarquera à Trois-Rivières mardi prochain afin de confirmer la candidature de Me Jean Boulet dans Trois-Rivières, ce qui était le secret le moins bien gardé en ville.

À la demande du candidat caquiste, l’annonce se déroulera dans un lieu hautement symbolique pour lui, soit au Musée POP, dans la salle Gilles-Boulet, son oncle. L’automne dernier, il avait remis un don de 20 000 dollars à l’UQTR, dont le recteur fondateur fut justement Gilles Boulet.
L’événement surviendra deux semaines après l’annonce du retrait de la vie politique de sa sœur, Julie Boulet. Depuis peu, Me Boulet participait de façon active aux efforts de développement des affaires de Lavery ainsi qu’à la consolidation de l’approche client du cabinet partout au Québec.
Après avoir été associé directeur du bureau de Trois-Rivières depuis plusieurs années, il venait de laisser sa place à Me Marie-Josée Hétu. Par conséquent, Me Boulet partageait son temps entre les bureaux de Montréal et Trois-Rivières de Lavery.
D’ailleurs, jusqu’à tout récemment, il disait vouloir se concentrer sur ses activités professionnelles, même si les rumeurs de sa candidature caquiste se faisaient de plus en plus insistantes.
«Mon chef, c’est mon travail et des clients. Pour l’instant, ce n’est pas dans mes projets», affirmait-il au début d’avril. Mais du même souffle, l’avocat admettait toujours réfléchir aux opportunités qui lui sont soumises.
Au même moment, François Legault venait en Mauricie pour y présenter officiellement sa candidate pressentie depuis plusieurs mois dans Laviolette-Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif. La directrice générale du Parc de l’Île-Melville était loin de se douter qu’elle n’aurait pas à affronter la redoutable Julie Boulet.
Quelques semaines plus tard, il était de retour dans la région pour annoncer la candidature de Sonia LeBel dans Champlain. Pour la CAQ, l’ancienne procureure en chef de la commission Charbonneau représente une candidate vedette qui incarne la lutte à la corruption.
La principale intéressée, qui est pressentie comme ministre dans un éventuel gouvernement caquiste, disait d’ailleurs faire le saut en politique pour que le Québec et sa classe politique n’oublient pas les conclusions de la commission Charbonneau.
Le 22 mai prochain, il s’agira donc d’une troisième visite en peu de temps pour François Legault en Mauricie. Me Jean Boulet tentera donc de ravir le poste de député provincial de Trois-Rivières au libéral Jean-Denis Girard. Il devra aussi composer avec des opposantes, soit Valérie Delage, de Québec solidaire, et une candidate à déterminer du côté du Parti québécois, qui tiendra son assemblée d’investiture le 16 juin prochain. Déjà, l’ancienne conseillère municipale Marie-Claude Camirand a manifesté son intérêt d’être sur les rangs ainsi qu’une autre femme.