La canicule a fait sept morts dans la région jusqu'à maintenant.

Canicule: le bilan passe à sept morts en région

TROIS-RIVIÈRES — Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-Centre-du-Québec a annoncé vendredi après-midi qu’une autre personne serait morte possiblement en raison de la canicule dans la région, portant le bilan à sept morts.

Vendredi après-midi, la santé publique annonçait que le bilan était de 54 morts à travers le Québec.
Cependant, il faudra attendre la semaine prochaine avant que les services de santé puissent faire un bilan final des décès attribués à la canicule.
En effet, les symptômes auprès de personnes vulnérables en lien avec la chaleur extrême peuvent apparaître jusqu’à deux ou trois jours après la fin de la canicule.
«Évidemment, si il y a quelque chose à améliorer, c’est à ce moment qu’on va le noter et voir quelles mesures auraient pu être mises en place pour éviter ces décès», a affirmé Guillaume Cliche, porte-parole du CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec.
Le CIUSSS attend également toujours les résultats de l’enquête du coroner afin de savoir si la chaleur est bel et bien la cause de ces morts.
Rappelons que les décès sont survenus auprès de personnes vulnérables.
Heureusement, la canicule semble s’être terminée vendredi, alors qu’Environnement Canada prévoyait un maximum de 21°C à Trois-Rivières. Samedi et dimanche, un maximum de 28°C est prévu. À titre de comparatif, le mercure a atteint 34°C à Trois-Rivières, jeudi.