Amina Chaffaï renonce à briguer l’investiture du Parti libéral dans la circonscription de Trois-Rivières en vue du scrutin d’octobre prochain.

Candidature libérale à Trois-Rivières: Amina Chaffaï ne sera pas de la partie

Trois-Rivières — Après avoir annoncé qu’elle entendait briguer l’investiture libérale à Trois-Rivières, il y a quelques mois, en vue du scrutin d’octobre prochain, Amina Chaffaï renonce finalement à se présenter. Rencontrée en marge de la remise d’un prix du Festival international du film de Trois-Rivières, auquel elle préside, Mme Chaffaï évoque principalement des raisons familiales pour justifier sa décision.

«J’ai tout plein de projets, mais ils ne sont pas politiques», lance l’ancienne attachée politique de l’ex-députée libérale provinciale Julie Boulet, visiblement sereine avec son choix. Mme Chaffaï explique que la santé de sa mère a beaucoup pesé dans la balance. Celle-ci vit toujours au Maroc, et l’ancienne attachée politique multiplie les allers-retours pour passer du temps auprès d’elle. Elle indique également être beaucoup sollicitée sur le plan professionnel.

Mme Chaffaï maintient par ailleurs que sa décision n’est pas liée à la conjoncture politique actuelle ni aux rumeurs qui voient notamment la conseillère municipale trifluvienne Valérie Renaud-Martin se porter candidate. Elle n’entend d’ailleurs pas commenter la situation. «Je me suis donné comme règle de ne pas commenter les candidatures annoncées ni les rumeurs qui circulent», déclare-t-elle. Elle mentionne toutefois qu’avec le tableau qui se dessine, «ça promet d’être une campagne intéressante... Et peut-être amusante».

En date d’aujourd’hui, seul Robert Aubin du Nouveau Parti démocratique et l’ancien maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, pour le Parti conservateur, ont annoncé leur intention d’être de la course. Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, a évoqué l’idée de se présenter comme indépendant. Le Bloc québécois et le Parti libéral n’ont toujours pas désigné leurs candidats.