De gauche à droite: Daniel McMahon, recteur de l’UQTR, Carol Filion, p.d.g. du CIUSSS-MCQ et Denis Martel, recteur de l’UQAT.
De gauche à droite: Daniel McMahon, recteur de l’UQTR, Carol Filion, p.d.g. du CIUSSS-MCQ et Denis Martel, recteur de l’UQAT.

Campus de l’UQTR à Drummondville: nouveau programme en travail social

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Drummondville — Un nouveau programme en travail social sera offert dès le mois de septembre 2020 au campus de l’UQTR à Drummondville. Le programme est lancé en collaboration avec l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue qui offrait déjà un programme correspondant en tous points aux demandes faites par le Centre intégré de santé et de services sociaux Mauricie et Centre-du-Québec.

L’ajout d’un programme en travail social offert au Centre-du-Québec était un souhait émis par le CIUSSS-MCQ, il y a un an et demi, afin de répondre à une demande très forte et en croissance sur son territoire dans ce domaine.

En offrant ce programme au Centre-du-Québec plutôt qu’à Trois-Rivières, on espère favoriser l’enracinement des finissants dans cette région où les besoins semblent plus importants, explique le recteur de l’UQTR, Daniel McMahon.

«C’est la même stratégie qu’avec médecine», dit-il en rappelant la création du campus de médecine de l’Université de Montréal à Trois-Rivières qui avait favorisé la rétention de nouveaux médecins en Mauricie.

Afin d’accélérer le processus de création du programme, l’UQTR s’est servie de la force du réseau de l’UQ pour s’associer avec l’UQAT. Sans cette association, le processus normal de création d’un nouveau programme aurait pris 3 à 5 ans, explique le recteur. Cette association apporte donc une agilité et une rapidité qu’il n’aurait pas été possible d’avoir autrement.

Pour l’instant, les finissants de Drummondville dans cette discipline seront diplômés de l’UQAT. Toutefois, d’ici 3 à 5 ans, l’UQTR pourra devenir autonome, avoir tous ses professeurs à elle et diplômer elle même les finissants, explique-t-il.

Ce programme connaîtra éventuellement d’autres développements, signale le recteur. «On est en discussion pour la création d’un programme DEC-bac avec le Cégep», dit-il.

Le recteur McMahon rappelle que la philosophie du campus de l’UQTR à Drummondville est de répondre aux besoins du milieu.

Cette nouvelle formation s’ajoute aux 24 programmes déjà offerts au campus. Elle donne accès au permis de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec. Elle est également accréditée par l’Association canadienne de formation en travail social.

Une première cohorte d’environ 45 étudiants amorcera le programme en septembre.

«L’ancrage sur nos territoires a toujours représenté une priorité pour l’UQAT et a su contribuer à notre développement. Nous comprenons donc parfaitement à quel point le développement de ce type de projet représente une véritable solution afin de réponde aux besoins de main-d’œuvre actuels et à venir», souligne pour sa part le recteur de l’UQAT, Denis Martel.

«S’allier avec les maisons d’enseignement pour assurer la formation en travail social dans la région est une formule gagnante qui repose sur la qualité de notre partenariat», fait valoir pour sa part le président-directeur général du CIUSSS-MCQ, Carol Filon.

Le samedi 16 novembre, une journée portes ouvertes au campus de Drummondville permettra aux intéressés d’en savoir plus au sujet de cette nouveauté.