Camps de jour à Trois-Rivières: offensive pour trouver des animateurs

Trois-Rivières — La Ville de Trois-Rivières met les bouchées doubles afin de recruter des animateurs de camps de jour pour la période estivale. Après avoir lancé une campagne publicitaire pour joindre le plus de candidats possible, voilà que le conseil municipal vient d’approuver la tenue d’un concours afin d’inciter un maximum de candidats à poser leur candidature.

La directrice générale de la Ville, France Cinq-Mars, indique que le recrutement n’est pas facile et que la Ville multiplie ainsi les efforts pour combler tous ses besoins. «Le recrutement est difficile. Je pense que c’est lié à la pénurie de main-d’œuvre qui est ressentie un peu partout. Les jeunes ont l’embarras du choix en ce moment quant aux emplois disponibles», note-t-elle.

L’an dernier, la Ville avait pu combler tous les postes d’animateurs de camps de jour, mais à la dernière minute. Mme Cinq-Mars indique d’ailleurs qu’à son souvenir, quelques postes avaient été comblés alors que les camps de jour venaient de commencer. Elle rappelle toutefois que les salaires sont intéressants et compétitifs, débutant à 15 $ de l’heure, mais pouvant augmenter en fonction des responsabilités confiées aux animateurs.

Le concours organisé vise donc à inciter les animateurs qui étaient en fonction l’an dernier et qui reviennent à recommander des personnes pour occuper un emploi d’animateur. Parmi tous ceux qui auront recommandé des candidats, la Ville fera tirer une tablette électronique.

La Ville demande à ce que les candidats aient complété au moins une année au niveau collégial, et soient disponibles entre le 17 juin et le 9 août. Les candidats doivent aussi être titulaires ou être en voie d’obtenir le «Diplôme d’aptitude aux fonctions d’animateur», et la Ville se réserve le droit de vérifier les antécédents judiciaires.

Les candidats intéressés peuvent postuler par courriel à ressourceshumaines@v3r.net ou encore en personne en se présentant à la Direction des ressources humaines, située à la gare de la rue Champflour à Trois-Rivières.

On estime à tout près d’une centaine les besoins en terme d’animateurs de camps de jour.