Benjamin Grand et Jessie Petit peuvent maintenant se tourner vers l’avenir.
Benjamin Grand et Jessie Petit peuvent maintenant se tourner vers l’avenir.

Camping Les Lions d'Or: la reconstruction est presque terminée

SAINT-ÉTIENNE-DES-GRÈS — Les propriétaires du Camping Les Lions d’Or de Saint-Étienne-des-Grès ont été doublement éprouvés le 29 janvier dernier. Ils ont perdu non seulement leur résidence, mais aussi le poste d’accueil de leur camping dans un incendie.

Aujourd’hui, ce triste épisode appartient au passé. Le couple a fait reconstruire le bâtiment, qui est presque terminé. «Ça a bien avancé, on est sur la fin des travaux. Il reste la finition à l’intérieur à faire», se réjouit Jessie Petit.

La nouvelle bâtisse abritera également un salon de massothérapie, opéré par Mme Petit. Ce service sera dispensé à l’année. Le salon devrait en principe ouvrir ce 1er août. «On a repensé le projet et mis notre apport personnel pour mettre ce qu’il manquait pour faire un projet plus poussé», explique la copropriétaire du camping.

L’incendie avait complètement détruit le bâtiment qui abritait le logement de Jessie Petit et Benjamin Grand, le poste d’accueil et le dépanneur du camping.

Quant au camping, son achalandage n’a pas fait les frais de ce triste incident. Il a pu ouvrir le 1er juin et selon Mme Petit, les campeurs sont au rendez-vous.

«Cette année aura été riche en émotions, mais on est tellement bien entourés qu’on s’en est sortis, aussi bien moralement que financièrement. Les clients étaient au rendez-vous, alors qu’ils auraient pu nous lâcher. On n’a perdu aucun saisonnier, c’est un beau gage de solidarité», témoigne Mme Petit.

Contrairement à la tornade qui a traversé le Camping Lac-aux-Sables, l’incendie n’est guère un sujet de discussion chez les saisonniers du Camping Les Lions d’Or. «Les gens ne nous en parlent plus trop. Ils ont tout fait pour qu’on puisse oublier ce malheureux incident», indique Mme Petit.

Le couple attend aussi impatiemment de pouvoir intégrer son nouveau logement. Celui-ci a été reconstruit pour être attenant à l’accueil, comme il l’était auparavant.

«On est en transition pour quelques jours parce que les travaux ne sont pas encore finis, mais ça devrait être presque habitable sous peu», souligne Mme Petit.