C’est après être entré en contact avec des fils électriques que le camion- benne a été incendié, mardi matin.
C’est après être entré en contact avec des fils électriques que le camion- benne a été incendié, mardi matin.

Camionneur gravement brûlé: l’entreprise livre son témoignage

Pierrick Pichette
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Aucun développement n’a été dévoilé en ce qui concerne l’état du camionneur devant lutter pour sa vie après que son camion-benne eut été incendié, mardi matin, près de l’Institut secondaire Keranna, sur le boulevard des Chenaux à Trois-Rivières.

Son employeur, le Groupe Neault, a tenu à offrir publiquement son soutien à son employé, qui se trouve toujours au Centre hospitalier universitaire de Québec.

Par voie de communiqué, l’entreprise s’est dite de tout cœur avec la victime et sa famille.

«Toute notre équipe est sous le choc à la suite de cet incident. Nous laisserons la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ainsi que la Direction de la police de Trois-Rivières (DPTR) faire l’éclairage sur ce qui s’est passé. Pour le moment, toutes nos pensées sont avec notre employé et sa famille», exprime le directeur des opérations pour le Groupe Neault, Luc Gendron.

Par ailleurs, la compagnie a fait savoir qu’elle n’émettra aucun autre commentaire en lien avec les événements en raison de l’enquête en cours de la CNESST et de la DPTR.