Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le travailleur du milieu pour les aînés de Nicolet, Alexandre Ayotte a mis sur pied le projet de «La poste anonyme» s’adressant aux aînés.
Le travailleur du milieu pour les aînés de Nicolet, Alexandre Ayotte a mis sur pied le projet de «La poste anonyme» s’adressant aux aînés.

CABN Nicolet: 700 cartes de Noël anonymes pour les aînés

Amélie Houle
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Nicolet — Il est bien rare de recevoir du courrier dans sa boîte aux lettres de façon anonyme. Pourtant, 700 aînés de Nicolet en recevront fort probablement pour la période des Fêtes. En effet, c’est que le Centre d’action bénévole de Nicolet (CABN) a procédé la semaine dernière à la livraison de «La poste anonyme», un projet regroupant plus 700 cartes de Noël s’adressant aux aînés des résidences privées et des CHSLD des neuf municipalités desservies par l’organisme.

Il s’agit en fait d’un projet mis sur pied par le travailleur du milieu pour les aînés de Nicolet, Alexandre Ayotte, qui s’est inspiré du mouvement européen «1 lettre, 1 sourire».

«Lorsque j’ai entendu parler du mouvement 1 lettre, 1 sourire qui avait cours en Europe depuis quelque temps, j’ai tout de suite trouvé que l’idée serait facilement exportable ici. Ne restait plus qu’à mettre les choses en place et à créer les partenariats», précise-t-il.

Le principe du projet «La poste anonyme» est d’ailleurs fort simple. Il suffit en effet de quelques bénévoles anonymes qui se mobilisent pour écrire des messages de réconfort spécialement dédiés aux aînés pour la période des Fêtes et le tour est joué.

À cet effet, ce sont 24 bénévoles qui ont mis leur plume à contribution pour l’occasion. De plus, trois garderies ont également joint cette chaîne de réconfort en offrant une cinquantaine de dessins faits par les enfants.

«Nous voulions apporter une petite touche ludique et colorée dans tout ce beau projet et l’idée de faire appel aux garderies a émergé rapidement en équipe», précise Isabelle Bombardier, directrice générale du CABN.

Alors que les lettres ont été mises à la poste au cours des derniers jours, les cartes de Noël devraient arriver à bon port sous peu dans les résidences, soit juste à temps pour Noël.

D’ailleurs, si l’expérience est concluante, elle pourrait être répétée à plusieurs autres moments clés de la prochaine année, par exemple pour la Saint-Valentin ou pour Pâques, confirme-t-on.