La présidente et la présidente d’honneur du prochain Relais pour la vie d’Hérouxville, Sabrina Paquette et Isablelle Tessier, en compagnie des combattants d’honneur, Anthony Noël-Verville et Alexis Matteau.

«Ça fait vraiment une différence»

HÉROUXVILLE — Anthony Noël-Verville et Alexis Matteau, respectivement âgés de 11 et 18 ans, ressemblent à première vue à tous les jeunes de leur âge. Mais le combat qu’ils ont tous les deux mené contre le cancer au cours des dernières années a fait d’eux des êtres très forts et dotés d’une résilience hors du commun.

C’est évidemment pour cette raison que les deux garçons ont été choisis pour être les combattants d’honneur du neuvième Relais pour la vie à Hérouxville, qui se déroulera le 2 mars prochain au Camp Val Notre-Dame. Rappelons que l’événement mékinois, qui en sera à sa deuxième édition à cet endroit, est le seul Relais pour la vie hivernal au Québec. Fait à noter, il se déroulera entre midi et minuit.

Les deux jeunes garçons ont d’ailleurs profité de la tenue, jeudi avant-midi, de la conférence de presse visant à promouvoir ce rassemblement caritatif pour raconter leur histoire et souligner l’importance que revêtent les initiatives du genre, notamment afin de financer la recherche. Ils ont d’ailleurs fait preuve d’un aplomb exemplaire ainsi que d’un calme olympien lors de leur touchante allocution. Plusieurs personnes qui étaient suspendues à leurs lèvres pendant ce moment ont d’ailleurs essuyé quelques larmes en écoutant leur récit.

Alors qu’Anthony, qui a combattu un cancer des ganglions, a terminé ses traitements cette année, Alexis a été frappé par le cancer deux fois plutôt qu’une, soit alors qu’il était âgé de deux et de douze ans. Visiblement serein face à la maladie dont il a été atteint et le frein qu’elle a mis sur son développement – il ne pesait notamment qu’une cinquantaine de livres lorsqu’il avait 13 ans – il a profité de l’occasion pour écouter l’histoire de son jeune compagnon et lui prodiguer quelques conseils. Alors qu’ils discutaient ensemble avant le début de la conférence de presse, ils semblaient unis par une certaine complicité, et ce, malgré leur différence d’âge. C’était comme si leurs parcours de vie similaires les unissaient...

«Quand j’ai eu ma récidive à 12 ans, la maladie était rendue au stade 4. Elle était plus avancée que la première fois. Malgré cela, mes chances de survie n’étaient pas plus basses à cause des nouveaux traitements qui avaient été développés grâce à la recherche. [...] En plus de la radiothérapie et de la chimiothérapie, j’ai subi de nouveaux traitements qui ont réduit les chances que je développe le cancer à nouveau. Si ça avait existé la première fois, je n’aurais probablement pas eu de récidive. C’est important de s’impliquer car des activités comme celle-là, ça fait vraiment une différence», a raconté le jeune homme de 18 ans alors qu’on pouvait entendre une mouche voler dans la salle.

Jeux d’hiver

Même s’ils ont dû composer avec les caprices de Dame Nature à plusieurs reprise depuis la création de l’événement, les organisateurs rappellent que cette célébration de la vie se déroulera peu importe la température sous une thématique tout indiquée, soit les jeux d’hiver. Tout au long des 12 heures que durera l’événement, plusieurs activités qui prendront la forme de compétitions amicales seront proposées aux membres des équipes participantes.

Les personnes qui désirent former des équipes sont d’ailleurs invitées à prendre part à une rencontre d’information qui aura lieu le jeudi 13 décembre prochain au Camp Val Notre-Dame. Dans une formule 5 à 7, il sera possible d’échanger et d’obtenir de l’information sur l’événement. Par contre, les participants pourront s’inscrire en ligne au relaispourlavie.ca dès le 1er décembre. Il sera également possible d’y faire des dons. Ceux et celles qui sont plutôt intéressés à devenir bénévoles sont quant à eux invités à communiquer avec le bureau régional de la Société canadienne du cancer en appelant au 819 374-6744.