Simon Allaire

Bureau de Simon Allaire: mieux vaut tard que jamais

LOUISEVILLE — Presque quatre mois jour pour jour après son élection comme député de Maskinongé, Simon Allaire ouvrira son bureau de circonscription lundi prochain à Louiseville.

Le député a répété en campagne électorale qu’il voulait faire de la politique autrement. Lorsqu’est venu le temps de déterminer le lieu de son bureau de circonscription après l’élection du 1er octobre, la décision s’est arrêtée sur un immeuble en construction située sur le boulevard Saint-Laurent Est, près du centre commercial. Cet immeuble devait être prêt en décembre pour une ouverture du bureau du député en janvier, mais le tout a été retardé d’un mois.

«On veut faire les choses différemment», raconte M. Allaire, interrogé sur le délai entre son élection et l’ouverture du bureau. «On veut permettre aux gens de venir davantage au bureau du député pour discuter des dossiers et créer un endroit convivial. Un bureau de comté, pour les citoyens, c’est important. Je voulais prendre le temps de le faire comme il faut. Je veux faire du bureau un endroit rassembleur et mobilisateur. Ce sera un concept intéressant. J’en suis très fier.»

L’absence d’un bureau de circonscription n’empêche pas le député de rencontrer ses électeurs. Les discussions se font soit dans un lieu public ou directement chez la personne.

M. Allaire est conscient qu’avoir un bureau physique sera aussi un avantage pour son équipe. D’ailleurs, une quatrième personne s’ajoutera au printemps à son trio d’employés. Le député va embaucher un attaché politique qui s’occupera uniquement d’agriculture. Ce poste sera à temps partiel.

«Le secteur agricole est une grande force dans notre région. Je voulais contribuer davantage avec quelqu’un dédié pour ça. Il y a beaucoup de demandes. Avec une personne pour ce secteur, ça va aider», croit M. Allaire.

L’offre pour ce poste devrait être publiée dans environ trois semaines.