Le maire, Yvon Deshaies, entouré du directeur général de la Ville de Louiseville, Yvon Douville, et de la trésorière, Marie-Claude Loyer.

Budget de Louiseville: hausse de 2,45 %

LOUISEVILLE — L’importante majoration de la quote-part de la MRC de Maskinongé et la hausse de la facture de la Sûreté du Québec amènent le conseil de Louiseville à décréter une augmentation de la taxe municipale pour 2019 qui contribuera à une croissance moyenne du compte de taxes de 2,45 %.

Gelée à 1,06 $ par tranche de 100 $ d’évaluation depuis 2014, soit depuis le premier budget avec Yvon Deshaies à la mairie, cette taxe grimpera de trois cents pour s’établir à 1,09 $ en 2019. Cette mesure fait partie du budget adopté par le conseil en séance extraordinaire tenue lundi soir.

Louiseville fait partie des six municipalités de la MRC de Maskinongé à subir une hausse minimale de 39 % de leur quote-part en 2019. La participation de Louiseville augmente de 218 336 $, une belle montée de 39,04 % par rapport à 2018. Cette quote-part grimpe principalement en raison de la modernisation du processus de l’évaluation.

Quant à la part de Louiseville pour le service de la SQ, elle augmentera de quelque 38 000 $ même avec l’annonce gouvernementale de limiter l’appréciation de la facture à 3 %.

«On s’attendait à payer 10 000 $ de plus pour la SQ et 50 000 $ ou 60 000 $ de plus pour la MRC. Là, on se ramasse avec des coûts supplémentaires de plus de 230 000 $», plaide le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, en rappelant que ces hausses ont été communiquées à la Ville de Louiseville alors que les travaux sur le budget étaient amorcés.

Pour une maison moyenne évaluée à 150 482 $ en 2019, le compte de taxes sera de 2231,89 $, soit 53,32 $ de plus. Le tarif pour l’eau demeure à 295 $, mais un nouveau contrat signé pour la collecte des ordures fait en sorte que le tarif passe de 113 $ à 115 $.

Le budget totalise 11 205 108 $. La hausse est de ,044 % par rapport au budget de 2019 qui était de 11 156 518 $.

La colonne des revenus de taxes prévoit une augmentation de 262 546 $ par rapport aux données de 2018, une hausse qui s’explique principalement par de meilleurs revenus de taxation foncière. Ces revenus devraient toutefois être meilleurs d’ici quelques années à mesure que le programme de crédit de taxes pour le développement résidentiel vient à échéance. Seulement pour la résidence pour personnes âgées du Groupe les Bâtisseurs, ce congé de taxes en 2019 représente 67 000 $, soit la moitié de la somme allouée en crédits de taxes.

Louiseville encaisse 82 106 $ de moins dans sa colonne des services rendus. La fermeture en septembre du centre communautaire a un impact direct sur ce poste budgétaire, 55 000 $ ayant été perdus en frais de location. Louiseville doit aussi s’arranger avec 55 000 $ de moins en revenus d’amendes et de pénalités.

Ces pertes de 55 000 $ peuvent apparaître marginales sur un budget de plus de 11 millions de dollars. Mais à Louiseville, chaque sou de taxe rapporte environ 62 000 $.

Dans les dépenses, l’administration générale coûtera 222 460 $ de plus. Les frais consacrés au transport (voirie municipale, déneigement, éclairage de rues, etc.) sont inférieurs de 243 320 $ comparativement à 2018.

Le conseil a pigé 299 871 $ dans son surplus pour l’affecter au budget de 2019.