Timothé Brunelle de Saint-Tite participe cette fin de semaine aux finales de l’IPRA, en Oklahoma.
Timothé Brunelle de Saint-Tite participe cette fin de semaine aux finales de l’IPRA, en Oklahoma.

Brunelle en selle en Oklahoma

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
SAINT-TITE — Saint-Tite sera bien représentée cette fin de semaine aux États-Unis, plus précisément en Oklahoma, où se déroulent les finales mondiales de rodéo de l’International professionnal rodeo association (IPRA). Timothé Brunelle, originaire de Saint-Tite, sera de la finale dans la catégorie de la monte du taureau, et ce, pour une troisième année consécutive. Une compétition qui s’est d’ailleurs ouverte hier soir avec un gala de fin de saison, où le Festival western de Saint-Tite a été couronné pour une 21e année consécutive comme meilleur rodéo extérieur en Amérique du Nord.

Timothé Brunelle amorcera les compétitions à compter de vendredi, des compétitions qui se dérouleront jusqu’à dimanche et qui mettent en opposition les quinze meilleurs boursiers du circuit dans toutes les disciplines du rodéo. Des quelque 120 cow-boys qui compétitionneront, dix proviennent du Québec.

Le cow-boy de Saint-Tite part tout de même en position très enviable, alors qu’il s’est classé troisième au terme de la saison en monte du taureau, lui permettant d’atteindre cette finale qui ne réunit que la crème de la crème en Amérique du Nord.

En tout, le cow-boy devra effectuer quatre performances durant les compétitions de ce week-end, espérant améliorer sa position au classement. «Je souhaite évidemment rattraper le cumulatif des meilleurs, mais je vise aussi à être champion d’au moins un round. Je pense que je suis en bonne position pour réaliser mon objectif», considère Brunelle.

Pour se préparer à cette importante finale, Timothé Brunelle a profité des dernières semaines pour aller s’entraîner au Ranch Tardif de Thetford Mines, là où il a aussi la possibilité de tester son agilité sur des taureaux mécaniques.

«Ça fait déjà un moment que la saison est terminée ici pour nous, alors c’est important de se replacer dans un mode de compétition. Physiquement, je me sens prêt. Tout le reste, ce n’est que de la préparation mentale. Ça joue énormément dans notre sport et c’est à ça que je consacre mes énergies», ajoute l’athlète.

De nombreuses personnes se sont déplacées du côté de l’Oklahoma pour l’événement et pour venir l’encourager, dont certains membres de l’organisation du Festival western. Les amateurs de la discipline pourront par ailleurs suivre, tout au long de la fin de semaine, les résultats des différentes compétitions sur le site Internet de l’IPRA.

Pour le directeur général du Festival western, Pascal Lafrenière, la présence d’un athlète comme Timothé Brunelle en Oklahoma, tout comme les autres athlètes québécois des différentes catégories, est très valorisant pour l’organisation. «Pour les cow-boys, être ici est une consécration. De notre côté, on travaille très fort à faire la promotion du sport de rodéo, alors quand des athlètes de chez nous se démarquent, c’est aussi valorisant pour nous. Timothé, on l’a vu grandir à Saint-Tite et se développer comme athlète, et c’est vraiment génial de le voir aller et de le voir rendu ici, à ce niveau», considère M. Lafrenière.

Prix

Du même coup, le Festival western de Saint-Tite a remporté, lors de cette finale, le prix du meilleur rodéo extérieur en Amérique du Nord dans ce circuit. Un prix que le festival reçoit pour une 21e année consécutive.

«Nous remercions nos pairs de reconnaître les efforts déployés année après année par l’organisation et ses bénévoles. Cette reconnaissance face à notre expertise confirme le travail de toute notre équipe», mentionne Pascal Lafrenière.

L’événement a fait connaître son bilan de la dernière édition lors de l’annonce de la remise de ce prix. En 2019, le Festival western a accueilli 665 158 personnes, générant plus de 45 millions$ de retombées économiques. Le virage new country a par ailleurs semblé remporter un grand succès auprès de la clientèle, alors que l’événement a enregistré des ventes records de billets pour ses spectacles, dont deux ont affiché complet, de même qu’une augmentation significative de l’achalandage lors des spectacles.