Jacynthe Bruneau, candidate du PQ dans Laviolette - Saint-Maurice, en compagnie de Frédérique St-Jean, présidente du Comité national des jeunes du PQ.

Bruneau veut organiser un sommet

SHAWINIGAN — Afin d’accentuer le virage entrepreneurial entrepris aux quatre coins de la région au cours des dernières années, la candidate du Parti québécois dans Laviolette - Saint-Maurice suggère l’organisation d’un grand sommet dans le comté si elle est élue le 1er octobre. Pour Jacynthe Bruneau, l’objectif consistera à rassembler tous les acteurs économiques pour favoriser la concertation et organiser un plan d’intervention.

La candidate convient que l’immense comté offre différents défis en entrepreneuriat, mais la mise en commun d’idées peut devenir une force.

«Ça n’empêche pas qu’on puisse se soutenir ensemble», commente-t-elle, lors d’un point de presse organisé vendredi après-midi au parc Saint-Maurice. «On ne veut pas un événement local, mais régional. Sur le terrain, les gens disent que ça manque un peu de concertation. Le but, c’est que tout le monde puisse se donner des idées, partager.»

«Ici, la communauté entrepreneuriale et nos entrepreneurs sont vraiment tournés vers le succès», observe Mme Bruneau. «Ils veulent réussir, mais pour cela, il faut un travail d’équipe. Je n’ai aucune inquiétude: tout le monde va se rallier derrière ce projet.»

Au bout de cet exercice, la candidate péquiste croit que les besoins seront identifiés. «On pourra faire un cahier de demandes pour notre circonscription et ensuite, travailler positivement avec ça.»

Au cours de son allocution, Mme Bruneau s’est tout de même dite «très fière du dynamisme entrepreneurial des dernières années». Elle rappelle d’ailleurs que le Parti québécois a soutenu le Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan lorsqu’il a brièvement formé le gouvernement, entre 2012 et 2014.

La candidate a profité de l’occasion pour rappeler quelques mesures du PQ pour renforcer la base entrepreneuriale de la province. En plus de rassembler les acteurs locaux, Mme Bruneau soutiendrait l’initiative «Priorité PME» du parti et aiderait les entreprises du comté dans leur développement. Elle souhaite également mener une campagne de sensibilisation pour favoriser l’achat local.

En matinée, Mme Bruneau a accompagné Frédérique St-Jean, présidente du Comité national des jeunes du Parti québécois, lors d’une visite au Collège Shawinigan. En plus de rencontrer les étudiants, les deux femmes ont présenté les mesures en entrepreneuriat pour les jeunes proposées par leur parti.

«On sent une volonté d’entreprendre chez les jeunes», observe Mme St-Jean. «Elle était de 36,6 % en 2015 et elle est à 42,2 % en 2016, alors que dans la population en général, c’est 21 %. Nous voulons soutenir ces jeunes entrepreneurs et valoriser leur travail pour garder ces beaux talents au Québec.»

Mme St-Jean identifie également le repreneuriat comme un défi à relever. «Trente pour cent des propriétaires de PME fermeront leur entreprise d’ici 2024, parce que personne ne veut la reprendre. Ils trouvent difficile de trouver quelqu’un et pourtant, on a plein de jeunes qui veulent entreprendre! Nous avons donc besoin de lier nos jeunes entrepreneurs avec les entrepreneurs actuels.»

La présidente précise que son parti souhaite revoir les règles fiscales pour faciliter ces transferts d’entreprises et développer de nouveaux programmes de rachat d’actifs.