Les heures d’accès aux terrains du pickleball du parc Bellevue de Shawinigan ont été modifiées jusqu’à la fin de la présente saison afin d’amoindrir les désagréments sonores pour les résidents du secteur.
Les heures d’accès aux terrains du pickleball du parc Bellevue de Shawinigan ont été modifiées jusqu’à la fin de la présente saison afin d’amoindrir les désagréments sonores pour les résidents du secteur.

Bruit en raison du pickleball au parc Bellevue: les doléances des résidents du secteur entendues

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Exaspérés d’entendre les balles de pickleball rebondir du matin au soir depuis l’aménagement de terrains destinés à ce sport au parc Bellevue de Shawinigan, les résidents vivant dans ce secteur ont vu leurs doléances être entendues par l’administration municipale.

Les heures d’accès aux surfaces de ce sport de raquette ont en effet été modifiées afin d’amoindrir les désagréments sonores. Jusqu’à la fin de la saison, prévue le 11 septembre prochain, il est seulement possible d’y jouer du lundi au vendredi, et ce, de 8 h à 12 h. Ce nouvel horaire est en vigueur depuis le 24 août.

«La fréquentation intensive des terrains en juin, juillet et août démontre que le pickleball est un sport en pleine croissance et que la demande de plateaux est forte. Mais cela cause des inconvénients sonores majeurs pour les résidents à proximité», explique le directeur du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire, David Cadieux.

Les heures pour la pratique du pickleball ont été modifiées.

Deux résidents du secteur avaient d’ailleurs profité de la période de questions lors de la séance publique du conseil municipal du 18 août dernier pour interpeller les élus à ce sujet. L’un d’eux, René Giroux, avait même fait écouter un enregistrement du bruit qu’il entendait à partir de sa terrasse à chaque fois qu’une partie était en cours. Il avait également déploré qu’il avait été impossible pour sa conjointe et lui de profiter du beau temps que nous a offert Dame Nature cet été en raison des échanges quasi constants.

Joint par Le Nouvelliste mercredi, soit deux jours après l’entrée en vigueur du nouvel horaire, il a indiqué que la situation s’était grandement améliorée et a tenu à souligner l’écoute des différents intervenants de la Ville. Il mentionne notamment qu’il a pris part à une rencontre avec des représentants municipaux dès le lendemain de sa prise de parole à l’hôtel de ville.

M. Giroux rappelle qu’il avait déposé une pétition signée par plusieurs résidents de son quartier afin que les terrains soient déménagés ailleurs.

«Après le 11 septembre, ça sera fini le pickleball [au parc Bellevue]. C’est une bonne chose, car nous étions pris dans la maison en raison du bruit», affirme-t-il sur un ton satisfait.

Rappelons que l’installation des terrains de pickleball au parc Bellevue a été faite en 2019. Ce projet pilote permettait à la Ville de refaire la patinoire extérieure tout en aménageant six terrains de pickleball sur la même surface.