Braquage à domicile: 54 mois de prison pour Gaétan Gallien

Trois-Rivières — Gaétan Gallien a réglé ses dossiers en lien avec un braquage à domicile commis en 2017 lors de son plus récent passage au palais de justice de Trois-Rivières.

Il a en effet plaidé coupable à des accusations d’introduction par effraction, vol qualifié et voies de fait armées pour des gestes commis le 15 novembre 2017 dans une résidence de la rue Dorval, secteur Cap-de-la-Madeleine. Gallien qui se trouvait alors en état de consommation s’est introduit dans une résidence pour y commettre un vol. Il avait alors menacé et molesté l’occupant des lieux, un septuagénaire, pour ensuite prendre la fuite avec de l’argent et un cellulaire. Les enquêteurs ont ensuite été en mesure d’identifier le suspect dans le cadre de leur travail et de procéder quelques heures plus tard à l’arrestation de Gaétan Gallien, alors âgé de 51 ans.

Bien connu des services policiers, il compte de nombreux antécédents judiciaires en matière de crimes contre la personne et contre la propriété. Lorsqu’il avait été arrêté, il se trouvait en compagnie d’une présumée complice. C’est cette dernière qui l’aurait tuyauté sur la présence d’argent dans la résidence du septuagénaire.

La procureure de la Couronne, Me Catherine Lacoursière, et l’avocat de la défense, Me Jean-Sébastien Gladu, se sont entendus pour suggérer au juge Jacques Trudel une peine globale de 54 mois de prison pour les crimes reliés au braquage à domicile et un méfait commis à la prison. La sentence a été entérinée; le juge a conclu qu’elle n’était pas déraisonnable.

En tenant compte de la détention préventive, Gaétan Gallien devra donc purger deux ans moins un jour de prison. Il sera ensuite soumis à une probation pendant 30 mois avec un suivi de deux ans.