Le 11 juillet dernier, la Ville se Shawinigan a annoncé que plusieurs résidents se sont branchés illégalement au nouveau réseau d’égout du secteur Lac-à-la-Tortue, causant des dommages notables et nécessitant un nettoyage complet dont les coûts sont de plusieurs centaines de milliers de dollarsß.
Le 11 juillet dernier, la Ville se Shawinigan a annoncé que plusieurs résidents se sont branchés illégalement au nouveau réseau d’égout du secteur Lac-à-la-Tortue, causant des dommages notables et nécessitant un nettoyage complet dont les coûts sont de plusieurs centaines de milliers de dollarsß.

Branchements illégaux aux égouts: fin du pardon pour les citoyens de Lac-à-la-Tortue

Pierrick Pichette
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — La période au cours de laquelle les citoyens du secteur Lac-à-la-Tortue s’étant branchés illégalement et de la mauvaise façon au nouveau réseau d’égout a pris fin, jeudi. D’ici la fin des travaux, tous ceux qui effectueront une quelconque opération sur le réseau n’ayant pas été déclarée à la Ville au préalable seront passibles d’un constat d’infraction.

Ce sont finalement deux citoyens qui ont admis avoir connecté illégalement leur propriété aux nouvelles installations. La Ville a ensuite conclu un arrangement avec les deux résidents leur permettant d’éviter toute forme de constat d’infraction. Elle honore ainsi la promesse faite aux fautifs le 11 juillet dernier. «À compter d’aujourd’hui, plus personne ne peut prétendre ignorer la règle que nous avons établie. Tous les citoyens qui tenteraient de toucher au réseau sans en informer la Ville seront donc punis», explique le porte-parole de la Ville de Shawinigan, François St-Onge. Les contrevenants qui ne se sont pas encore déclarés ainsi que ceux qui, dans les prochaines semaines, tenteront de se brancher de façon initiale ou finale aux installations sans en aviser les autorités municipales seront passibles d’une amende pouvant atteindre les 1000 $.

Par ailleurs, la permission que la Ville avait donnée aux résidents d’effectuer eux-mêmes leur branchement initial au réseau sans obligation d’effectuer une déclaration de travaux a été levée. «Certains branchements initiaux mal faits ont occasionné une grande infiltration de sable dans les conduits. Ainsi, nous avons décidé d’exiger des déclarations de travaux de sorte que l’on puisse s’assurer que tous les citoyens effectuent ceux-ci dans les règles de l’art», ajoute M. St-Onge.

Par ailleurs, rappelons que les ouvriers s’affairent, depuis lundi, à asphalter les rues du secteur. Les rues perpendiculaires à l’avenue Tour-du-Lac et au chemin de la Vigilance seront les premières à bénéficier de l’asphaltage.

Selon la Ville, six semaines seront requises pour réaliser l’ensemble des travaux relatifs à l’asphalte qui devraient être complétés d’ici la fin de la saison estivale.