France Lampron (directrice, Électrification des transports d’Hydro-Québec et présidente de Circuit électrique), Michel Angers (maire de Shawinigan) et Mélanie Bellerive (propriétaire de la Place Biermans), lors de l’inauguration officielle de la première superstation publique de recharge rapide en Mauricie.

Bornes de recharge rapide: la première superstation mauricienne à Shawinigan

Shawinigan — Circuit électrique a procédé jeudi à l’inauguration officielle de la toute première superstation publique de recharge rapide pour véhicules électriques en Mauricie à Shawinigan, à la Place Biermans.

Quatre bornes de 50 kilowatts sont ainsi mises à la disposition des propriétaires de ces voitures. Leur capacité de recharge est sept fois plus rapide qu’une unité standard. Il s’agit d’un investissement de 325 000 $ de Circuit électrique d’Hydro-Québec et de Ressources naturelles Canada, qui vient bonifier le réseau shawiniganais. Ce dernier comptait jusqu’ici 20 bornes.

L’emplacement de ces superstations représente un enjeu important.

«Quand on cherche un site de recharge pour les bornes rapides, il existe plusieurs critères», explique France Lampron, directrice, Électrification des transports d’Hydro-Québec et présidente du Circuit électrique.

«L’un des premiers est l’accessibilité à partir des grands axes routiers. Un deuxième est la disponibilité de services, comme la restauration, les toilettes publiques, des magasins ou des activités pour les gens, car pendant une recharge rapide, ils sont captifs pendant une vingtaine de minutes. Naturellement, on veut aussi des endroits sécuritaires, qui sont bien éclairés. Ça nous prend aussi des partenaires qui sont d’accord pour accueillir cette structure.»

À la Place Biermans, la réflexion ne s’est pas éternisée. La propriétaire, Mélanie Bellerive, mentionne avoir été approchée l’an dernier. Le seul engagement qu’elle devait prendre consistait à déneiger cette superstation en hiver!

«Pour nous, c’est une belle visibilité, un service de plus à nos clients», se réjouit-elle, en précisant que l’intégration de bornes de recharge électrique au complexe était demandée par ses visiteurs. D’ailleurs, des bornes standards s’ajouteront au cours des prochains mois.

Le Québec est équipé de 2150 bornes de recharge publiques, dont 230 à recharge rapide, qui sont utilisées par 60 000 membres. En 2019 seulement, Circuit électrique aura ajouté plus de 400 bornes standards au réseau. Mille six cents bornes rapides seront installées sur une période de dix ans.

Il n’existe toutefois qu’une quinzaine de stations comme celle inaugurée à Shawinigan jeudi. La capitale régionale aura son tour.

«Trois-Rivières est déjà assez bien desservie en bornes rapides», fait remarquer Mme Lampron. «Nous en avons deux au centre-ville et une autre dans le secteur Cap-de-la-Madeleine. Mais nous travaillons actuellement sur un quatrième site.»

«Notre objectif est d’avoir suffisamment de bornes pour couvrir le réseau routier du Québec, pour que les gens aient accès à une borne rapide peu importe où ils se déplacent», précise Mme Lampron. «Il y a de plus en plus de voitures électriques et lorsqu’on atteint 300 recharges par mois, on commence à constater des files d’attente.»

Cette annonce s’ajoute à celle effectuée mardi à Louiseville, alors que 43 bornes publiques standards seront déployées dans 27 municipalités de la Mauricie, grâce au Fonds d’appui au rayonnement des régions.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, paraît bien fier d’accueillir la première superstation de la Mauricie.

«Notre territoire est grand», rappelle-t-il. «Si on veut offrir un service de qualité, nous assurer que les gens qui passeront par Shawinigan auront l’autonomie, ils auront besoin de ces bornes. Plus nous en développerons, plus les gens s’achèteront une voiture électrique.»

«En mettant en commun nos efforts, ça va nous permettre de bâtir un Québec plus durable», termine le maire. «Nous en avons beaucoup entendu parler au cours de la dernière campagne fédérale, nous sommes tous conscients de l’urgence d’agir pour contrer les changements climatiques. Chaque petit pas compte. Les bornes de recharge électrique représentent le carburant de l’avenir, sans transition!»