Les visiteurs sont en hausse en Haute-Mauricie

Bonne saison touristique à La Tuque

LA TUQUE — La saison touristique estivale en Haute-Maurice a atteint de nouveaux sommets en 2018. Du 1er mai au 31 août, 14 088 visiteurs ont été comptabilisés dans les statistiques de visites répertoriées par les préposés à l’accueil de Ville de La Tuque. Une augmentation comparativement à l’an dernier. Ces visiteurs ont visité les deux pôles touristiques majeurs de la municipalité, soit la gare où se trouve le bureau d’information touristique de La Tuque et le parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais.

«Notre saison touristique est exceptionnelle jusqu’à maintenant et tout indique que nous connaîtrons le même succès cet automne », souligne la directrice touristique de Ville de La Tuque, Mme Valerie Fortin de Tourisme Haute-Mauricie.

Les Européens représentent 46 % du nombre total de visiteurs en Haute-Mauricie. Parmi la clientèle québécoise, les régions les plus représentées sont Montréal, la Mauricie, la Montérégie, Québec et le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

«Ce qui est le plus formidable cette année, c’est que le nombre de nuitées a augmenté, donc cela signifie que ces visiteurs touristiques ne sont pas juste de passage dans notre ville quelques heures, ils restent plus d’une journée. Nous sommes en train de gagner notre pari de faire de la Haute-Mauricie une région de destination et non simplement un endroit où on arrête une heure ou deux», ajoute Mme Fortin.

Le bilan touristique 2018 de la Haute-Mauricie n’est pas terminé. Les mois de septembre et d’octobre, qui attirent beaucoup de monde à La Tuque en raison des paysages d’automne, viendront conclure la saison.

«Il est certain que la météo de l’été a aidé à atteindre de nouveaux sommets. Nous espérons la même chose pour cet automne. La clientèle européenne est toujours plus nombreuse en automne et il y a également les chasseurs à l’orignal qui vont se diriger vers La Tuque en grand nombre au cours des prochains jours. […] Nous constatons que nos attraits touristiques, de même que nos nombreux sentiers récréatifs, ont une grande popularité partout au Québec. C’est de très bon augure pour les années à venir », conclut la directrice touristique de Ville de La Tuque, Mme Valerie Fortin.

Le développement du parc du lac St-Louis et le Centre Sakihikan, comme troisième pôle touristique de La Tuque après ceux du parc des Chutes et de la gare, permettra de faire un pas de plus dans la bonne direction dès l’an prochain. C’est du moins le souhait de tous les acteurs touristiques de la Haute-Mauricie. L’industrie touristique est le deuxième moteur économique de la grande région de La Tuque après l’industrie forestière. Plus de 1550 emplois dépendent de cette industrie en Haute-Mauricie.