La piste cyclable du boulevard des Hêtres sera prolongée jusqu’au boulevard Saint-Sacrement.
La piste cyclable du boulevard des Hêtres sera prolongée jusqu’au boulevard Saint-Sacrement.

Bonification du réseau cyclable à Shawinigan pour plus de 4 millions $

Shawinigan — Dans la perspective où les mesures de distanciation sociale s’imposeront pour un bon bout de temps encore, l’utilisation des pistes cyclables deviendra un moyen privilégié pour faire bouger la population. La Ville de Shawinigan compte justement bonifier son offre au cours des prochains mois.

En séance publique régulière le 12 mai, les conseillers municipaux Claude Grenier, Nancy Déziel et Jean-Yves Tremblay ont présenté des avis de motion annonçant l’adoption prochaine de règlements d’emprunt totalisant plus de quatre millions de dollars pour l’aménagement ou le prolongement de trois pistes cyclables.

«Ce sont des projets qui étaient prévus l’an dernier et qui ont été reportés», précise le maire, Michel Angers. «Il y avait des achats à faire, beaucoup de choses à vérifier. Nous avions donc fait une demande de report, qui nous a été accordée. Il faut faire ces travaux d’ici au 31 mars 2021. Ça doit donc partir rapidement.»

Un premier projet de 364 000 $ implique le prolongement de la piste du parc de la rivière Shawinigan, qui passera sous le viaduc de l’autoroute de l’Énergie, jusqu’à l’avenue de Vimy.

Sur le boulevard des Hêtres, la piste cyclable qui s’arrête actuellement sur le boulevard Biermans se poursuivra dorénavant jusqu’au boulevard Saint-Sacrement. Ce projet de 1,841 million $ comprend l’aménagement de verdure sur ce tracé.

Le troisième projet prévoit l’ajout d’une piste cyclable sur une voie ferrée entre la Marina de Grand-Mère et le boulevard Hubert-Biermans. Il s’agit du plus gros morceau, avec un investissement prévu de deux millions de dollars.

«Nous sommes dans un processus d’acquisition de la voie ferrée, inutilisée présentement», précise le maire de Shawinigan. «Nous allons transformer ça en piste cyclable et ce sera probablement l’une des plus belles du Québec.»

Le gouvernement provincial subventionnera la moitié de la facture de ces travaux.

«Les ministères des Transports, des Affaires municipales et le comité économique nous disent que dès qu’on est prêts à partir, il faut faire des travaux», mentionne M. Angers. «L’Union des municipalités du Québec réclame le plus de projets d’infrastructures possible pour relancer l’économie. Les subventions sont assez importantes.»

Ces ajouts prolongeront le réseau cyclable de Shawinigan, qui s’étend déjà sur plus de 100 kilomètres.