Blanchet reçoit un résultat positif à la COVID-19 [VIDÉO]

La Presse Canadienne
Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Tout comme sa conjointe et un employé de son cabinet en début de semaine, le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a reçu un résultat de test positif à la COVID-19.

Dans un communiqué de presse émis vendredi, la formation politique a confirmé qu’il demeurera en isolement dans sa résidence de Shawinigan jusqu’au 26 septembre, et ce, conformément aux instructions de la Santé publique. Il ne sera donc pas présent physiquement pour la rentrée parlementaire à Ottawa, prévue mercredi prochain.

M. Blanchet a subi son test de dépistage mercredi dernier.

«D’abord, merci à toutes et tous pour les vœux. Nancy et moi avons la chance de très bien nous porter. Je pense à celles et ceux qui en ont moins. Je vais donner suite à toutes mes tâches de la maison (même vélo fixe et gym) pour une grosse semaine. Retour le 26. Merci!», a-t-il écrit sur les réseaux sociaux en début d’après-midi vendredi.

Joint par Le Nouvelliste, le leader indépendantiste a cependant indiqué ne pas vouloir donner d’entrevue sur le sujet.

Par contre, sa conjointe, la conseillère municipale du district de la Rivière à Shawinigan, Nancy Déziel, confirme qu’il se porte très bien. Tout comme elle, il continue à vaquer à ses occupations professionnelles à partir de leur domicile. Comme elle est elle-même porteuse du virus, elle reconnaît que les chances étaient grandes qu’il soit également infecté.

Pour ce qui est des deux fils de Mme Déziel, qui vivent sous le même toit que le couple, ils devraient être testés ce samedi. Ils ne semblent ressentir aucun symptôme jusqu’à maintenant selon leur mère. Néanmoins, ils devront également rester en isolement jusqu’au 26 septembre.

L’élue municipale sera quant à elle confinée dans la maison familiale jusqu’au 22 septembre, soit mardi prochain. Elle devra évidemment être testée de nouveau d’ici là afin de savoir si elle est encore porteuse du virus.

Comme c’était le cas en début de semaine, elle ne doit composer qu’avec un seul des symptômes associés à la COVID-19, soit la perte de l’odorat.

«Ça se passe bien. Mon mari et moi portons le masque dans les aires de vie communes afin de limiter le plus possible les risques de contaminer les garçons», dit-elle sur un ton empreint de positivisme.

Rappelons qu’une quarantaine de bloquistes, dont la députée de Trois-Rivières Louise Charbonneau et le député de Berthier-Maskinongé Yves Perron, se sont également mis en isolement préventif lundi lorsqu’ils ont appris que le membre de l’équipe de M. Blanchet, qui était présent à leur réunion de caucus le 8 septembre à Saint-Hyacinthe, avait reçu un test positif.

Tous les autres résultats de tests reçus jusqu’à maintenant par les élus bloquistes, dont celui de Mme Charbonneau et M. Perron, et leurs employés ont été négatifs. Le parti promet de rendre public «rapidement» tout résultat positif.

Étude clinique

Scientifique de formation, Mme Déziel, qui occupe le poste de directrice générale du Centre national en électrochimie et en technologies environnementales de Shawinigan en plus de ses responsabilités de conseillère municipale, a décidé de transformer cette mésaventure en occasion d’aider les chercheurs qui travaillent afin de trouver des moyens de contrer la COVID-19. Elle s’est en effet portée volontaire, bénévolement, pour participer à un essai clinique à domicile ayant comme objectif de déterminer si un traitement à court terme avec un médicament existant réduit le risque de mortalité et de complications pulmonaires lié à la COVID-19. Intitulé COLCORONA, ce projet consiste en étude clinique aléatoire contrôlée par placebo. Elle est en double aveugle, ce qui signifie que ni le médecin ni le patient ne sauront qui prend le médicament à l’essai ou un placebo.