Le Whistler est le premier navire de l’année 2020 au Port de Trois-Rivières.
Le Whistler est le premier navire de l’année 2020 au Port de Trois-Rivières.

Bienvenue au Whistler... et son sel

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — C’est un vraquier transportant 34 711 tonnes métriques de sel de déglaçage qui est le premier navire de l’année 2020 au Port de Trois-Rivières. Le Whistler a atteint le port le 5 janvier, à 20 heures, après une traversée de 19 jours sur l’Atlantique.

Avec ses 20 membres d’équipage de nationalité majoritairement philippine, mais aussi monténégrine, croate, hellénique et ukrainienne, le navire a quitté le port de La Valette à Malte le 17 décembre 2019. Préalablement chargée en Égypte huit jours plus tôt, la cargaison est destinée à Sablo Marco de Pont-Rouge. 

Lors de cette 54e cérémonie, un membre du conseil d’administration de l’Administration portuaire de Trois-Rivières (APTR), Michel Morin, a expliqué qu’il s’agissait en fait du quatrième navire à jeter l’ancre au port trifluvien depuis le 1er janvier, mais le premier à rencontrer les critères associés au titre du premier navire.

«Celui-ci doit provenir d’un port étranger, avoir effectué sa traversée sans faire escale dans un autre port canadien et effectuer au Port de Trois-Rivières une opération de chargement ou de déchargement», a-t-il expliqué devant plusieurs dignitaires.

Le Whistler est un vraquier construit en 2007 naviguant sous pavillon Libérien. Il a une longueur de 199,9 mètres et une largeur de 23,7 mètres. Il est amarré à la section du quai 13 du Port de Trois-Rivières pour une période de quatre jours. Pendant son séjour à Trois-Rivières, il est représenté par l’agence maritime Agences océaniques du Bas St-Laurent.


Dans l’ordre habituel, on retrouve Gaétan Boivin, président-directeur général du Port de Trois-Rivières, Vladimir Milovic, capitaine du navire Whistler, Caroline St-Pierre, artiste trifluvienne, Filip Vuckovic, chef ingénieur du navire Whistler et Michel Morin, membre du conseil d’administration du Port de Trois-Rivières.

Le président-directeur général de l’APTR, Gaétan Boivin, a tenu à souligner la qualité du travail des gens de Somavrac ainsi que des débardeurs de Trois-Rivières qui s’occupent des activités de déchargement du navire Whistler.

«Outre le travail des membres d’équipage, la navigation hivernale requiert les efforts de nombreux acteurs dont la Garde Côtière et sa flotte de brise-glace ainsi que les pilotes du Saint-Laurent», a-t-il mentionné.

Un panier de produits régionaux de même qu’une giclée du tableau Un port, une équipe, une oeuvre de Caroline St-Pierre, artiste-peintre de la Mauricie, ont été remis au capitaine du Whistler, Vladimir Milovic et au chef ingénieur, Filip Vuckovic.

Bien que la cérémonie du premier navire de l’année ait été tenue initialement en 1966, la navigation hivernale jusqu’à Trois-Rivières a débuté avec l’arrivée du Maplebranch le 18 février 1861. C’était le premier navire à remonter le fleuve en amont de Québec en hiver.

Du côté du port de Bécancour, la haute direction fera le point seulement la semaine prochaine sur l’arrivée du premier navire de l’année.