Les propriétaires de chiens et de chats devront prévoir plus d’argent à leur budget pour payer la licence de leur animal de compagnie.

Bientôt plus cher pour pitou et minou

TROIS-RIVIÈRES — Les propriétaires de chiens et de chats devront mettre un peu plus la main dans leurs poches en 2019 afin de payer la licence de leur animal de compagnie auprès de la Société protectrice des animaux de la Mauricie (SPAM). Une modification de tarifs qui se fera d’ailleurs en trois étapes jusqu’en 2023 pour les propriétaires d’animaux non stérilisés.

À compter de 2019, le tarif pour un animal stérilisé passera de 25 $ à 30 $ pour la licence, soit une augmentation de 5$. Toutefois, il augmentera davantage pour les animaux non stérilisés, confirme la directrice générale de la Ville de Trois-Rivières, France Cinq-Mars.

En 2019, la licence pour un animal non stérilisé passera de 35 $ à 45 $. Une deuxième hausse de tarif, à 50 $, sera effective en 2021. Puis, une troisième hausse sera imposée en 2023, cette fois à 55 $, toujours pour les animaux non stérilisés. «La problématique que nous avons, elle est très souvent en lien avec les animaux non stérilisés», indique Mme Cinq-Mars. En effet, la multiplication des chats ou chiens errants entraîne également des coûts d’opération pour la SPAM. Par ces mesures, la Ville espère encourager un maximum de propriétaires d’animaux à faire stériliser leur compagnon canin ou félin.

Cette hausse de tarifs s’accompagne toutefois de la mise en place de cliniques de stérilisation à faible coût, qui seront tenues de façon mensuelle à compter de février 2019 à la SPA Mauricie. Ces cliniques, principalement destinées aux personnes à plus faibles revenus, viseront à encourager les gens à faire stériliser leurs animaux de compagnie et, du même coup, à pouvoir se procurer une licence à moindre coût annuellement.

Rappelons que le recensement des chats et des chiens à Trois-Rivières est devenu obligatoire à Trois-Rivières peu après la fusion municipale. En 2012, le conseil municipal uniformisait la tarification pour les chiens et les chats, alors qu’il en coûtait un peu moins cher auparavant pour les propriétaires de félins.