Réjean Boisvert, fondateur de la société d’histoire est accompagné de Julie Boulet, ministre du Tourisme, à sa droite ainsi que de Michel Germain, maire de Grandes-Piles à sa gauche pour la remise de la médaille de l’Assemblée nationale.

Bel honneur pour Réjean Boisvert

GRANDES-PILES — Le fondateur de la Société d’histoire Réjean Boisvert à Grandes-Piles s’est vu décoré lundi de la médaille de l’Assemblée nationale par la ministre du Tourisme et députée de Laviolette, Julie Boulet.

La députée de Laviolette a attribué cette reconnaissance en raison de l’œuvre à laquelle Réjean Boisvert s’est attaché, en couvrant en photos plus de 100 ans d’histoire sur la drave et la forêt en Mauricie.

«Il s’agit là d’un legs hors du commun pour le Québec tout entier, de la part d’un citoyen au parcours exceptionnel, en y ayant consacré 35 ans de sa vie, à valoriser une époque historique du Québec, notre histoire ici en Mauricie», déclare Julie Boulet.

Lors de la cérémonie qui avait lieu à l’église de Grandes-Piles, les invités ont pu voir une partie de la collection qui s’élève à plus de 26 albums. La numérisation des photos est d’ailleurs en cours pour assurer la qualité de l’œuvre. Celle-ci pourra être admirée en permanence à la Société d’histoire de La Tuque.

«C’est l’œuvre de toute une vie de passion», souligne Michel Germain, maire de Grandes-Piles.

Réjean Boisvert, 84 ans, se dit fier d’avoir reçu cette médaille, et raconte qu’il la garde précieusement dans ses poches. «C’est un petit velours, mais je ne me péterai pas les bretelles. J’ai réalisé ce que j’avais fait, mais je ne réalisais pas que c’était important pour les gens. Je n’avais jamais pensé à ça», raconte le fondateur.

M. Boisvert explique avoir commencé sa passion tranquillement, et que la collection s’est agrandie de jour en jour. Plus de 30 000 photos se retrouvent maintenant dans ses nombreux albums. «Dans 50 ans, ceux qui vont regarder les photos vont voir l’histoire derrière tout cela.»