La Bécancourse qui en était à sa 4e édition est très appréciée par les citoyens de Bécancour.

Bécancourse: Deux candidats aux élections provinciales blessés

BÉCANCOUR — Si la Bécancourse qui se tenait dimanche est un avant-goût de la campagne électorale provinciale dans la circonscription de Nicolet-Bécancour, cette dernière risque d’être ardue! En effet, quatre candidats aux prochaines élections s’affrontaient dans une course de boîtes à savon et le tout s’est terminé dans un accident avec blessés mineurs.

Marie-Claude Durand, la candidate du Parti libéral du Québec (PLQ) était sur la ligne de départ aux côtés de Donald Martel, le candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ). Elle en était à sa première expérience au volant de cet engin sans moteur. Les mains sur le volant, Marie-Claude Durand fixait la ligne d’arrivée.

Marie-Claude Durand, la candidate du Parti libéral du Québec (PLQ) et Donald Martel, le candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) sur la rampe de lancement.

Le signal du départ a retenti, la candidate a pris l’avance pendant quelques secondes avant de perdre le contrôle de son véhicule. En voulant reprendre le contrôle et retourner dans sa voie, la candidate a braqué le volant du côté droit et son véhicule s’est retrouvé à 45 degrés au milieu de la piste. La boîte à savon de la candidate a littéralement fait un tonneau et elle a été éjectée violemment sur la chaussée asphaltée.

De son côté, le candidat de la CAQ, Donald Martel, a donné un coup de volant pour éviter la candidate du PLQ. En évitant Mme Durand, il a heurté de plein fouet la boîte à savon de son adversaire, la projetant ainsi dans les airs avant de recevoir le véhicule en plein visage. «Je crois que je n’ai même pas eu le temps de me protéger le visage. Je l’ai reçu directement», constate M. Martel en appuyant un sac de glace sur son arcade sourcilière droite fendue. «Le plus ironique, c’est que quelqu’un m’a offert un casque avec une visière complète avant le départ et j’ai refusé», s’exclame-t-il.

À quelques pas de là se tenait la candidate libérale qui venait tout juste de présenter ses excuses à son adversaire. «Nous avons eu finalement plus de peur que de mal. J’ai mal au bras et à l’épaule gauche, mais je n’ai rien de cassé», assure-t-elle. De son côté, M. Martel a quitté les lieux pour se rendre à l’hôpital puisque des points de suture étaient nécessaires pour refermer la plaie au-dessus de son oeil.

Donald Martel, le candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) a quitté les lieux pour se rendre à l’hôpital puisque des points de suture étaient nécessaires.

Une activité prisée
La Bécancourse en était à sa quatrième édition. Au total, 21 jeunes pilotes de 7 à 17 ans et 15 entreprises ont pris part à la course qui se déroulait sur l’avenue des Marguerites à Bécancour. Le maire, Jean-Guy Dubois a d’ailleurs participé à deux courses. Il admet cependant qu’il était un peu rouillé en raison d’une blessure qui l’avait empêché de participer à l’édition 2017.

Il a tout d’abord affronté son petit-fils Samuel, lequel a remporté la course haut la main, laissant son grand-père loin derrière. Un citoyen a même dû pousser le maire pour qu’il franchisse la ligne d’arrivée. Pour sa seconde course, le maire a affronté le boxeur Mikaël Zewski, champion international WBC des 147 livres. Le boxeur qui en était à sa première course était quelque peu nerveux lorsqu’il a pris place dans la boîte à savon sur la rampe de lancement. Il a testé son volant et vérifié les freins. «C’est un honneur pour moi de prendre part à cette activité et d’affronter le maire», a-t-il lancé avant de prendre le départ. Sa stratégie: «descendre en ligne droite», a-t-il confié. Une course qu’il a remportée avec facilité. Visiblement, le maire était rouillé de son année de repos.

Québec solidaire l’emporte devant le PQ
De son côté, le candidat de Québec Solidaire, François Poisson, affrontait la candidate du Parti québécois (PQ), Lucie Allard. Portant fièrement un casque vintage aux couleurs de son parti, François Poisson était confiant. Après tout, il est l’un des membres fondateurs de la Bécancourse. «Les indépendantistes s’affrontent!», a-t-il lancé en souriant. Sa stratégie pour faire mordre la poussière à son adversaire? «Je mise tout...sur mon poids! Les boîtes à savon sont assez semblables, mais je crois que je suis plus lourd que mon adversaire. C’est ce qui va me permettre de l’emporter», a-t-il assuré. Pour sa part, Lucie Allard était confiante. Elle était d’ailleurs la seule candidate à avoir fait identifier son véhicule par des professionnels. Quelques minutes avant de monter dans sa rutilante boîte à savon aux couleurs du PQ, elle a confié que sa stratégie était de ne pas se laisser déconcentrer par son adversaire et de regarder droit devant. Malheureusement pour la candidate, M. Poisson a été un as du volant et a remporté la course. Il faut dire qu’elle affrontait un adversaire de taille qui avait beaucoup d’expérience. Elle a tout de même fait bonne figure franchissant la ligne 4 secondes après le vainqueur.

Lucie Allard, la candidate du Parti québécois (PQ) et François Poisson, le candidat de Québec Solidaire.

La Bécancourse qui en était à sa 4e édition est très appréciée par les citoyens de Bécancour. Ils étaient nombreux dimanche à assister aux courses.

De leur côté, les quatre candidats de la circonscription de Nicolet-Bécancour ont marqué le début de la course aux élections de manière plutôt rude, sortant de cette première activité publique avec deux blessés.

Au total, 21 jeunes pilotes de 7 à 17 ans et 15 entreprises ont pris part à la course.