Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, était particulièrement fier de dévoiler le trolley de Tourisme Bécancour.

Bécancour se dote d’un nouveau trolley: «J’en rêve depuis trois ans»

Bécancour — «J’en rêve depuis trois ans. C’est plus qu’un véhicule, c’est un objet de fierté et d’attractivité qui va servir à tous les citoyens. C’est un outil de convergence entre nos attraits touristiques». Voilà comment le maire Jean-Guy Dubois a décrit jeudi le nouveau trolley acquis au coût de 180 000 dollars pour Tourisme Bécancour.

Destiné à parcourir les routes du territoire d’avril à octobre, il remplace ainsi l’autobus touristique qui ne cessait de connaître du succès depuis ses débuts en 2016, avec un sommet de 868 utilisateurs l’an dernier. Et pas moins de 86 % d’entre eux proviennent de la navette fluviale qui sera encore offerte cette année entre les deux rives.

Même si au départ, il cherchait à mettre la main sur un trolley de seconde main, le premier magistrat, inspiré par ce qu’il avait découvert dans le Maine, a vu son conseil municipal opter pour un véhicule neuf avec air conditionné, fenêtres coulissantes à rabats, système de son, bancs en véritable bois et ornement de fer travaillé, fabriqué au Wisconsin, mais obtenu via un distributeur ontarien. Par le biais d’une entente, son opération a été confiée à l’entreprise Hélie qui le conduira en toute occasion.

Fenêtres coulissantes à rabats, bancs en véritable bois et ornement de fer travaillé font partie du trolley.

Proposant des circuits guidés tous les week-ends de l’été à partir du 29 juin prochain, le trolley assurera quatre circuits touristiques différents en alternance durant la saison estivale sur le territoire.

Cette année, les passagers auront donc l’opportunité de s’arrêter, entre autres, au Centre de la Biodiversité, à L’Angélaine, au vignoble Le Fief de la Rivière, à la Distillerie du Quai, chez Plumes et pacotilles, à la Maison de Bibi, à la roulotte à patates de Gentilly, au Moulin Michel, à la Société acadienne Port-Royal, au Marché Godefroy, à plusieurs églises du territoire, au Parc de gnomes au Parc Écologique Godefroy. Le trolley pourra aussi être utilisé dans diverses autres occasions communautaires en dehors de ces circuits.

Le départ des circuits touristiques s’effectue à partir du Quai de Sainte-Angèle à 10 h 30 et 13 h 30, tous les samedis et dimanches, du 29 juin au 1er septembre 2019. Le coût est de sept dollars par personne et c’est gratuit pour le détenteur du billet de la navette fluviale acheté le jour même. Aucune réservation n’est acceptée, le tout fonctionnant sur le principe du premier arrivé, premier servi.

Jeudi, le maire Dubois s’est plu à jouer au guide pour faire essayer ce nouveau bijou touristique à plusieurs intervenants du milieu, dont son homologue de Trois-Rivières, Jean Lamarche. L’hôte a d’ailleurs taquiné le nouvel élu en affirmant que la tête du pont Laviolette est à Bécancour. Et le moment fort de la tournée aura été ce passage sur le site du Complexe équestre, avec ses impressionnantes bâtisses.

Avis aux intéressés, Tourisme Bécancour est à la recherche d’un prénom pour le trolley et un concours sera lancé à cet effet. Déjà, certains invités ont lancé comme suggestion: Jean-Guy...